Alerte aux États-Unis

05 août 2020 08:45; Act: 05.08.2020 11:37 Print

Retour de ce mal qui paralyse les jeunes enfants

L’organe américain de prévention des maladies avertit que cette année 2020 sera marquée par un nouveau pic de la paralysie flasque aiguë.

storybild

La maladie en question peut provoquer une paralysie en quelques heures ou quelques jours. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) américains ont alerté, mardi, parents et médecins sur le retour probable d'une maladie neurologique très rare. La paralysie flasque aiguë, probablement causée par un virus et revient mystérieusement tous les deux ans, principalement chez les enfants.

Les CDC prévoient que «2020 sera une autre année de pic pour les cas de paralysie flasque aiguë», ou «AFM» en anglais. «L'AFM est une urgence médicale qui requiert des soins médicaux immédiats et une surveillance immédiate», a dit mardi le directeur des CDC, Robert Redfield, dans un appel de presse, en implorant les parents de ne pas hésiter à hospitaliser leur enfant malgré la pandémie de Covid-19.

Une paralysie en quelques heures

Des pics de la maladie se sont produits tous les deux ans d'août à novembre depuis 2014. En 2018, 238 cas ont été recensés aux États-Unis, avec un âge moyen de cinq ans. Les médecins sont démunis: la maladie peut provoquer une paralysie en quelques heures ou quelques jours, et aucun traitement n'a montré d'efficacité. «Malheureusement, nombre d'enfants atteints par l'AFM auront un handicap permanent», a dit Thomas Clark, pédiatre et directeur adjoint des maladies virales aux CDC. «Il est très important que les enfants commencent une rééducation très rapidement».

Les autorités sont en train de recontacter les familles touchées par l'épidémie de 2018 pour savoir comment la maladie a évolué chez les enfants contaminés, et combien restent paralysés à ce jour.

Fièvre et symptômes respiratoires

Les signes annonciateurs de la maladie sont d'abord de la fièvre et des symptômes respiratoires puis, au bout de six jours en moyenne, une faiblesse dans les bras ou les jambes, accompagnée parfois de difficultés de démarche, de douleurs dans le cou ou dans le dos, selon un rapport sur l'ensemble des cas de 2018 publié mardi.

Outre une paralysie permanente, elle peut aussi progresser vers des complications respiratoires graves, près d'un quart des patients ayant eu besoin d'un respirateur artificiel. La maladie touche le système nerveux, principalement dans la moëlle épinière, selon les IRM réalisés sur les patients.

Les suspects principaux sont des virus de la famille des entérovirus, en particulier l'entérovirus D68, trouvé dans une trentaine de patients. Les experts des CDC ne peuvent toutefois pas exclure qu'un autre virus cause la maladie.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • la vieille le 05.08.2020 09:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    arrêter de toujours faire peur aux gens.

  • Encore plus strict cette fois. le 05.08.2020 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Avec l'expérience du Covid, il faut confiner ce virus là où il apparaît.

  • marre le 05.08.2020 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c est un plaisir de faire peur aux gens?

Les derniers commentaires

  • Encore plus strict cette fois. le 05.08.2020 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Avec l'expérience du Covid, il faut confiner ce virus là où il apparaît.

  • Christian le 05.08.2020 11:45 Report dénoncer ce commentaire

    Cela ressemble à la polio. Mais je suppose que l'on ne peut pas parler de polio, puisque ces enfants sont vaccinés. Si c'est la polio, il y a des traitements, mais le problème est qu'il ne sont pas rentables, donc on les laisse de côté. 1. Ne pas faire tomber la fière (le virus de la polio est détruit à 39.5°) 2. Supprimer les sucreries (qui affaiblissent le système immunitaire) 3. Chlorure de magnesium, en solution de 2% 4. Vitamine C en intraveineuse.

    • Plouf le 05.08.2020 12:40 Report dénoncer ce commentaire

      Comment expliquer de cycle de 2 ans en 2 ans pour l'apparition de cas? c'est bien étrange...

    • gazeleau le 05.08.2020 14:09 Report dénoncer ce commentaire

      Le cycle de 2 ans est étrange effectivement. Il pourrait être du au vecteur d'infection insecte, pollen, ...

    • @Christian le 05.08.2020 15:15 Report dénoncer ce commentaire

      Vu le nombre d'anti-vaccin aux USA... Pas totalement sûr que ces pauvres gosses aient été vaccinés en fait

    • Christian le 05.08.2020 18:33 Report dénoncer ce commentaire

      Il y a au States des exemptions pour motifs philosophiques ou religieux, mais pas dans tous les états, et c'est en voie de disparition. Et je sais aussi l'on n'hésite pas à vacciner les enfants, même sans le consentement des parents. Par ailleurs, c'est un prérequis pour s'inscrire en crèche ou à l'école. Donc, le taux de vaccination doit être proche de 100%. Mais c'est sûr que c'est plus facile d'accuser les anti-vaccins que de regarder le vrai problème, qui peut être, par exemple, un accident de vaccination. J'ai vu que le calendrier vaccinal au States contient une dose MMR vers 4-5 ans

    • Immunitaire le 06.08.2020 01:04 Report dénoncer ce commentaire

      Et si le cycle de 2 ans était une sorte de réponse immunitaire qui expirait au bout d'environ 2 ans et donc laisserait de nouveau sans protection ?

  • marre le 05.08.2020 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c est un plaisir de faire peur aux gens?

  • Bob l'éponge le 05.08.2020 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    Peux etre un nouvel effet indésirable d'un vaccin !

  • Patrick le 05.08.2020 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela ajouter au covid la rentrée s annonce joyeuse. Je me demande comment nos ministres peuvent être tellement tranquille et absolument rien faire.