Assassinat en Iran

28 novembre 2020 22:40; Act: 28.11.2020 22:43 Print

Rohani accuse Israël de vouloir «créer le chaos»

La tension monte en Iran à la suite de l’assassinat d’un éminent scientifique dans le domaine du nucléaire. Le président Rohani a affirmé samedi avoir «démasqué» l’État hébreu.

storybild

Hassan Rohani photographié le samedi 28 novembre à Téhéran. (photo: AFP)

Une faute?

Israël «mercenaire» des États-Unis: le président iranien Hassan Rohani a accusé samedi l’ennemi juré de la République islamique de vouloir semer le «chaos» et a menacé de représailles au lendemain de l’assassinat d’un scientifique de haut rang du programme nucléaire iranien. Le guide suprême iranien, Ali Khamenei, a appelé à «punir les auteurs et les responsables et à continuer les efforts scientifiques et techniques de ce martyr dans tous les domaines où il travaillait».

Hassan Rohani a néanmoins affirmé que l’Iran ne se laisserait pas entraîner dans un «piège» en hâtant sa réaction. Il a accusé «les mains impitoyables de l’arrogance mondiale, avec le régime sioniste usurpateur comme mercenaire», d’être derrière l’assassinat de Mohsen Fakhrizadeh. L’Iran utilise en général l’expression «arrogance mondiale» pour désigner les États-Unis.

Attaque au véhicule piégé

Mohsen Fakhrizadeh, 59 ans, a succombé après une attaque près de Téhéran contre sa voiture avec un véhicule piégé et une fusillade, a annoncé vendredi le ministère de la Défense, précisant qu’il était chef de son département recherche et innovation. Hassan Rohani s’est engagé à ce que cette disparition «ne perturbe pas» les progrès scientifiques de l’Iran.

Dans une intervention télévisée, il a ensuite accusé l’État hébreu de vouloir «créer le chaos, mais ils devraient savoir que nous les avons démasqués et qu’ils ne réussiront pas. La nation iranienne est trop intelligente pour tomber dans le piège de la conspiration mise en place par les sionistes. En temps et en heure, ils (les ennemis de l’Iran) répondront de ce crime», a-t-il affirmé.

(L'essentiel/AFP)