Prix Nobel de la paix

15 septembre 2020 15:42; Act: 15.09.2020 16:14 Print

«Rustre et arrogant», Trump «mérite» le Nobel

Député issu de la droite populiste, Christian Tybring-Gjedde avait fait des vagues, le 10 septembre, en annonçant qu'il proposait Donald Trump pour la prestigieuse récompense.

storybild

Trump a forcément été ravi qu'on pense à lui. (photo: AFP/Saul Loeb)

Sur ce sujet
Une faute?

Mardi, dans les colonnes du journal norvégien Aftenposten, M. Tybring-Gjedde est revenu sur les raisons qui l'ont poussé à proposer Donald Trump pour le Nobel, après l'avoir déjà fait une première fois en 2018. «Il n'y a guère de doutes que Trump paraît souvent rustre et arrogant», a-t-il écrit dans une tribune. «Ma nomination est basée sur les résultats obtenus pour la paix mondiale, la réconciliation et le retrait de troupes militaires (...) C'est peut-être précisément l'attitude non-diplomatique de Donald Trump qui fait que ses conversations ne restent pas que des mots», a-t-il expliqué. Il cite en ce sens l'accord «unique et historique» de normalisation que l'occupant de la Maison-Blanche a patronné entre Israël et les Émirats arabes unis (EAU).

Selon lui, le milliardaire de 74 ans remplit mieux que d'anciens lauréats les critères énoncés par Alfred Nobel (1833-1896) pour remporter le prix. «Qu'on n'aime pas la personnalité de Trump n'a pas d'importance dans ce contexte. Donald Trump est (...) un récipiendaire méritant du prix Nobel de la paix», a-t-il conclu. Un autre parlementaire, le Suédois Magnus Jacobsson, a également proposé Donald Trump pour le Nobel en 2021, cette fois-ci pour ses efforts de rapprochement entre la Serbie et le Kosovo.

Trump enthousiaste

Le comité Nobel norvégien est tenu d'accepter toutes les propositions soumises par centaines chaque année: des milliers de personnes à travers le monde (parlementaires et ministres de tous les pays, anciens lauréats, certains professeurs d'université...) sont habilitées à avancer une candidature.

L'initiative du député norvégien, lui-même très controversé dans son pays, a fait couler beaucoup d'encre, à quelques longueurs de l'élection présidentielle américaine du 3 novembre. Candidat à un second mandat, Donald Trump s'est fendu d'une longue série de tweets exprimant son enthousiasme et sa gratitude.

Le Nobel de la paix 2020 sera décerné le 9 octobre.

(L'essentiel/AFP)