George Floyd

16 juillet 2020 08:06; Act: 16.07.2020 09:42 Print

Sa famille porte plainte contre Minneapolis

Les proches de George Floyd ont porté plainte au civil contre la municipalité de Minneapolis et quatre policiers pour leur responsabilité dans la mort de l'Afro-Américain, fin mai.

storybild

La mairie de Minneapolis a décidé de transformer sa police pour créer un «nouveau modèle» de sécurité publique. (photo: AFP/Stephen Maturen)

Sur ce sujet
Une faute?

La famille de George Floyd a porté plainte mercredi, au civil, contre la municipalité de Minneapolis et quatre policiers pour leur responsabilité dans la mort de cet Afro-Américain, lors de son arrestation fin mai, dans la ville du nord des États-Unis, ont annoncé ses avocats.

«Ce n'est pas seulement le genou de l'agent Derek Chauvin sur le cou de George Floyd pendant 8 minutes et 46 secondes, c'est le genou de tout le service de police de Minneapolis (...) qui l'a tué», a affirmé Ben Crump, principal avocat de la famille, devant le tribunal de la ville. George Floyd, 46 ans, est décédé le 25 mai après avoir été menotté et immobilisé au sol sur le ventre, suffoquant sous le genou d'un policier blanc, Derek Chauvin.

La police remodelée

Sa mort a provoqué un mouvement de colère inédit depuis les années 1960 aux États-Unis contre le racisme et les violences policières, qui s'est propagé dans le monde entier, avec des manifestations aux cris de «Black Lives Matter» (les vies noires comptent).

Renvoyé de la police avec trois autres agents présents lors des faits, Derek Chauvin sera jugé pour meurtre et ses ex-collègues pour complicité. La mairie de Minneapolis a pour sa part décidé de transformer sa police pour créer un «nouveau modèle» de sécurité publique. Ben Crump n'a pas dévoilé le montant demandé à la municipalité, expliquant simplement qu'il voulait s'assurer que la famille soit à l'abri du besoin «pour l'éternité». «Si vous pensez que la vie des Noirs compte, alors comprenez que nous allons faire en sorte qu'il y ait une valeur noire», a dit Chris Stewart, avocat associé à la plainte, à l'adresse de la mairie.

La mort de George Floyd, alors qu'il ne présentait aucun danger pour les agents, est un «moment charnière» pour se pencher sur la question des brutalités policières contre la minorité noire aux États-Unis, a affirmé Ben Crump. Il a cité une étude de l'American Journal of Public Health datant de 2018, selon laquelle un homme noir a environ trois fois plus de risques d'être tué par la police qu'un homme blanc, alors que la communauté noire compte pour 13% de la population.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.