États-Unis

23 février 2020 10:00; Act: 23.02.2020 10:05 Print

Sanders triomphe dans le Caucus du Nevada

Le socialiste Bernie Sanders a remporté samedi les caucus du Nevada, selon les résultats partiels. Le vote des minorités y était crucial.

Bernie Sanders en meeting à El Paso le 22 février 2020.

Sur ce sujet
Une faute?

Bernie Sanders a largement remporté samedi le vote dans l'État américain du Nevada pour la primaire démocrate, s'ancrant fermement dans la position de favori pour aller défier le président républicain Donald Trump à l'élection du 3 novembre. À 78 ans, le sénateur indépendant au programme nettement marqué à gauche disposait d'un très large avantage, avec 46% des suffrages, sur des résultats encore partiels.

Selon ces résultats issus de la moitié des bureaux de vote, l'ancien vice-président modéré Joe Biden apparaissait largement distancé en deuxième place (19%) et l'ex-maire de South Bend (Indiana) Pete Buttigieg en troisième position (15%). Ce dernier a cherché, avec un discours fort, à se présenter en meilleur rempart modéré contre un Bernie Sanders qu'il juge trop à gauche pour pouvoir rassembler les électeurs et battre Donald Trump. «Le sénateur Sanders croit en une révolution idéologique inflexible, qui oublie la plupart des démocrates, sans parler de la plupart des Américains», a-t-il lancé.

Benjamin et révélation des primaires âgé de 38 ans, il a mis en garde les électeurs démocrates contre le risque de choisir un socialiste pour qui le capitalisme est «à l'origine de tous les maux».

«Une coalition» Sanders

Ce troisième round des primaires démocrates place le sénateur socialiste Bernie Sanders, dans une position très favorable avant l'avalanche du «Super Tuesday» le 3 mars, lors duquel quatorze États voteront. Triomphant devant la foule venue l'acclamer en criant «Bernie», le sénateur était déjà samedi en campagne dans le Texas, poids lourd avec le Californie des États qui voteront pour cette grande journée électorale. «Nous allons gagner à travers ce pays parce que les Américains en ont assez d'un président qui ment tout le temps», a-t-il déclaré. «Au Nevada, nous avons rassemblé une coalition multi-générationnelle et multi-raciale».

Toujours très populaire chez les jeunes, le septuagénaire est parvenu cette fois à attirer les minorités, l'un de ses points faibles lors de sa tentative ratée de décrocher l'investiture démocrate en 2016 contre Hillary Clinton. Prônant notamment une profonde réforme du système de santé vers une couverture universelle, ce socialiste revendiqué avait alors été perçu comme trop à gauche par une bonne partie de l'establishment démocrate.

Bernie Sanders est désormais en position de briguer la Maison Blanche pour le parti. Mais la course est encore longue jusqu'à l'investiture démocrate. Après l'Iowa et le New Hampshire, les candidats démocrates se présentaient dans un Nevada à la population plus diverse, avec un tiers d'habitants hispaniques. Une différence qui représentait un test pour Pete Buttigieg, qui peine à convaincre les électeurs issus des minorités.

Longtemps grand favori, l'ancien vice-président Joe Biden, 77 ans, s'est réjoui de son résultat dans le Nevada, après deux humiliations lors des premiers votes. «Et maintenant nous partons pour la Caroline du Sud pour gagner et nous allons reprendre le dessus», a-t-il lancé. Populaire chez les minorités, l'ex-bras droit de Barack Obama compte faire un bon score la semaine prochaine dans cet État du Sud, où les Noirs représentent plus de la moitié de l'électorat démocrate.

Malgré sa quatrième place, avec 10%, la sénatrice progressiste Elizabeth Warren, 70 ans, a assuré qu'elle restait dans la course devant des milliers de partisans samedi soir dans l'État de Washington, qui votera en mars.

Bloomberg absent

La netteté des résultats en faveur de Bernie Sanders a permis d'éviter le chaos de la publication des résultats de l'Iowa début février qui avaient souffert d'un bug informatique. Ces deux États votent par un système de «caucus», des assemblées d'électeurs qui se regroupent sous la bannière de leur candidat. Bernie Sanders arrivait dans le Nevada déjà fort de deux excellents résultats dans l'Iowa et le New Hampshire. Dans le premier de ces deux États, il avait cependant été devancé d'un cheveu par Pete Buttigieg.

De son côté, Donald Trump observe, ironique, la bataille démocrate. «On dirait que Bernie le Fou fait un bon résultat dans le Grand État du Nevada. Biden & les autres ont l'air faibles», a-t-il tweeté samedi soir.

Le multi-milliardaire Michael Bloomberg, 78 ans, fait quant à lui l'impasse sur les premiers Etats pour entrer en lice lors du «Super Tuesday». Malgré cela, la fortune de l'ancien maire de New York lui a permis de se hisser à la troisième place dans la moyenne des sondages nationaux, à coups de centaines de millions de dollars de spots publicitaires. Ce qui pousse ses rivaux à accuser cet ex-républicain, qui fait campagne au centre, de vouloir «acheter» l'élection.

Déjà plombé par des accusations polémiques sur son passé, Michael Bloomberg a de plus été fragilisé par une piètre performance lors de son premier débat mercredi.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TontonB le 23.02.2020 19:32 Report dénoncer ce commentaire

    Excellente nouvelle

  • Palamunitan le 23.02.2020 17:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est la rigolade américaine... Pelosi a fini de jouer le clown et Bernie, le dinosaure, reprend la releve.... AMUSANT.

  • C'est bien mal parti le 23.02.2020 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    Sanders n' aucune chance face à Trump, les démocrates sont en train de parier sur le mauvais cheval... L'équipe de Trump se prépare à l'affronter depuis très longtemps, ils ont eu le temps de préparer leurs arguments. Sans compter le fait que ses positions gauchistes radicales vont effrayer la plupart des riches et des puissants qui préfèreront voter Trump par sécurité, même s'ils ne l'apprécient pas et aimeraient le voir partir.

Les derniers commentaires

  • TontonB le 23.02.2020 19:32 Report dénoncer ce commentaire

    Excellente nouvelle

  • Lestrollsrusses le 23.02.2020 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, magnifique victoire tout à fait inattendue de Sanders !!!

  • Palamunitan le 23.02.2020 17:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est la rigolade américaine... Pelosi a fini de jouer le clown et Bernie, le dinosaure, reprend la releve.... AMUSANT.

  • C'est bien mal parti le 23.02.2020 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    Sanders n' aucune chance face à Trump, les démocrates sont en train de parier sur le mauvais cheval... L'équipe de Trump se prépare à l'affronter depuis très longtemps, ils ont eu le temps de préparer leurs arguments. Sans compter le fait que ses positions gauchistes radicales vont effrayer la plupart des riches et des puissants qui préfèreront voter Trump par sécurité, même s'ils ne l'apprécient pas et aimeraient le voir partir.

    • Vivien le 23.02.2020 18:18 Report dénoncer ce commentaire

      Sanders n' aucune chance face à Trump? Détrompez vous. Si Sanders passe il démolira Trump dans les affrontements à la television. Sanders sait exactement de quoi il parle, Trump pas: Sanders connaît la finance et les problemes y relatifs, Trump non. Sanders va lui poser deux ou trois questions auquelles Trump ne saura répondre. Les républicains ne savent pas quels argument Sanders jetera dans la balance. Et puis: n'oubliez pas qu'il n'y aura aucune aide russe pour Trump, ni pour Sanders. Dans les élections de 2016 Poutine n'a pas soutenu Trump mais il avait un compte à régler avec Clinton

    • Longbow le 23.02.2020 19:32 Report dénoncer ce commentaire

      Bernie Sanders ne s'engage pas pour ces riches et ces puissants mais bien pour la majorité des Américains, modestes, qui veulent vivre dignement de leur travail.

    • TontonB le 23.02.2020 19:33 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est jamais un mauvais calcul de miser sur un politicien honnête qui n'a aucune casserole aux fesses. Trump vs Sanders ... un match de rêve ... deux visions différentes de la société ... un match où ce seront les arguments qui gagneront.

  • Le Belge une fois le 23.02.2020 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    J'adore le tweet de Trump

    • Le Belge d'URSS/Russie, une fois le 23.02.2020 21:29 Report dénoncer ce commentaire

      Moi aussi j'adore, trop fort !