Examens faussés

27 mai 2013 13:12; Act: 27.05.2013 13:33 Print

Scandale de tricherie dans les écoles de Séoul

Les autorités de Corée du Sud ont lancé lundi une vaste enquête au sein d'écoles privées. Un scandale qui a conduit à annuler les examens d'admission dans les universités américaines.

storybild

L'examen prévu pour le 4 mai à Séoul a été annulé après la découverte de la circulation des intitulés dans plusieurs écoles de Séoul. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Bureau de l'éducation de Séoul enquête auprès de plusieurs écoles privées soupçonnées de s'être procuré à l'avance, et de manière illégale, les questions du SAT Reasoning Test, un examen que doivent passer les étudiants étrangers pour étudier dans les universités américaines, a indiqué un porte-parole. L'organisme chargé du SAT avait annulé l'examen prévu pour le 4 mai, après avoir découvert que des intitulés circulaient au sein de plusieurs écoles de Séoul.

Le Conseil des universités avait ensuite annulé des examens de biologie, prévus pour juin. «Les aléas de moralité retrouvés au sein de certaines écoles de préparation aux examens du SAT ont atteint un niveau critique», a souligné le Bureau de l'éducation pour Séoul dans un communiqué, critiquant des directeurs d'établissements pour «avoir terni la réputation nationale et nui aux candidats». Les écoles privées reconnues coupables d'avoir triché seront fermées, et leurs comptes seront épluchés, a ajouté le Bureau.

Obsession de la réussite en Corée du Sud

Les propriétaires ne pourront pas ouvrir de nouveaux établissements pendant une période donnée. Selon les chiffres de l'Institut de l'éducation internationale, la Corée du Sud a envoyé 72 295 de ses étudiants dans des universités américaines pour l'année scolaire 2011/12, soit le troisième contingent d'étudiants étrangers, après la Chine et l'Inde. En Corée du Sud, les écoles privées sont un secteur d'activité lucratif: nombreux sont les écoliers et lycéens à les fréquenter, après la journée d'école normale, pour réussir aux examens, une étape indispensable pour entrer dans une bonne université, obtenir un emploi prestigieux, voire faire «un bon mariage».

L'obsession des Sud-Coréens pour la réussite scolaire et la pression intense sur les enfants et les adolescents sont régulièrement critiqués au sein même du pays, qui enregistre chaque années plusieurs suicides d'écoliers. Mais le système reste en place. Le scandale sur l'examen SAT a provoqué en début de mois une nouvelle vague d'articles dans les médias sur cette obsession de la réussite. «Ces faits révèlent la face obscure de notre culture éducative, qui n'a aucun scrupule à tricher, y compris pour des examens internationaux», s'est désolé le quotidien Kookmin, qualifiant le scandale de «honte nationale». En 2007, 900 candidats au SAT avaient vu leurs résultats annulés, car plusieurs avaient eu accès aux questions avant le jour de l'examen.

(L'essentiel Online/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Albina le 27.05.2013 19:20 Report dénoncer ce commentaire

    On triche en Corée, et la Corée va économiquement et financièrement bien. Les ministres allemands ont triché et l'Allemagne va économiquement et financièrement bien. La triche est probablement la clef du succès.

Les derniers commentaires

  • Albina le 27.05.2013 19:20 Report dénoncer ce commentaire

    On triche en Corée, et la Corée va économiquement et financièrement bien. Les ministres allemands ont triché et l'Allemagne va économiquement et financièrement bien. La triche est probablement la clef du succès.