Affaire Kavanaugh

04 octobre 2018 13:47; Act: 04.10.2018 14:00 Print

Sexe et alcool: le récit accablant de son ex-​​coloc'

Jamie Roche, qui partageait la chambre de Brett Kavanaugh à Yale, assure que le magistrat n'a pas dit la vérité concernant sa consommation d'alcool et son attrait pour le sexe.

Sur ce sujet
Une faute?

Brett Kavanaugh, le candidat de Donald Trump à la Cour suprême des États-Unis, a déclaré sous serment que dans sa jeunesse, il n'avait jamais bu au point de perdre le contrôle. Il a également assuré sur Fox News qu'il était vierge, à l'époque où les agressions sexuelles dont il est accusé seraient survenues. Des extraits de son yearbook et une lettre exhumée cette semaine par le New York Times tendent à prouver que le magistrat a menti. Et le témoignage de Jamie Roche, qui partageait sa chambre à l'Université de Yale, n'arrange pas les affaires de Kavanaugh.

Dans un récit publié mercredi sur Slate, l'homme affirme que lors de sa première année d'études en 1983, le futur juge buvait régulièrement de grandes quantités d'alcool, qu'il perdait souvent connaissance et qu'il vomissait. «Brett Kavanaugh s'est levé sous serment et a menti. Il a déclaré qu'il buvait occasionnellement trop mais jamais au point d'oublier les détails de la soirée. C'était le cas, régulièrement», écrit Jamie Roche.

«Devil's Triangle» et «Boofing»

L'ancien camarade de chambre de Kavanaugh affirme par ailleurs que le magistrat a menti en expliquant aux sénateurs que les termes «Devil's Triangle» et «Boofing» – des mots qui apparaissent dans son yearbook – faisaient référence respectivement à un jeu à boire et au fait de péter. «Ce sont des références sexuelles. Je le sais, parce que j'ai entendu Brett et ses amis utiliser ces termes à plusieurs occasions», écrit Roche. Dans un tweet effacé depuis, l'ex-camarade de Kavanaugh avait expliqué que le mot «boofing» évoquait le sexe anal.

Jamie Roche est un proche de Deborah Ramirez, la femme qui accuse Brett Kavanaugh d'avoir exhibé son sexe devant elle lors d'une soirée universitaire. Sur CNN, Roche a tenu à apporter son soutien à l'une des accusatrices du magistrat, estimant qu'elle n'avait «aucune raison de mentir». En tant qu'ancien camarade de chambre de Kavanaugh, Jamie Roche estime être «bien placé» pour dénoncer les mensonges du magistrat.

«Je ne pense pas que le fait que Brett buvait beaucoup à l'époque soit condamnable. Mais je pense que le fait de ne pas endosser la responsabilité de ses actes, ça c'est condamnable. Un mec qui a la classe aurait pris la parole et dit: "Oui, c'est vrai, je buvais, parfois je buvais trop, je ne pense pas avoir fait quelque chose de mal, mais si c'est le cas, je suis désolé et j'aimerais le réparer". Mais il ne l'a pas dit», a déploré Jamie Roche, sur CNN. L'homme a fait savoir au FBI qu'il était prêt à témoigner, mais son appel du pied n'a visiblement pas été pris en compte. Le vote final de confirmation de Brett Kavanaugh à la Cour suprême pourrait intervenir samedi, après la présentation, ce jeudi, du rapport du FBI.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rigoberta Menchu le 04.10.2018 14:02 Report dénoncer ce commentaire

    un jeune universitaire qui buvait et sortait avec des filles...le scandale!

  • Puritanisme le 04.10.2018 18:17 Report dénoncer ce commentaire

    Une cuite il y a plus de 30 ans, il y a prescription non?? On parle de l'arabie saoudite ou des USA ?

  • stphn le 04.10.2018 23:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incroyable ! Un jeune universitaire a trop bu et a été malade ... quel scandale ! Et cette même personne 30 ans plus tard devrait être honteuse de ses expériences ???

Les derniers commentaires

  • Le cornichon masqué le 05.10.2018 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ce type a aujourd'hui un problème avec la vérité vraie quand ses miches sont en cause, et c'est çà le problème pour le poste à la Cour Suprême.

  • MouarFFF le 05.10.2018 00:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comment on dit "change de disque" en russe ?

  • kniptchen le 04.10.2018 23:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N’existe t-il pas aux Etats démunis un homme compétent pour le poste sans passé de buveur et dépravé sexuel ? Sûrement mais alors il n’a aucune chance d’être soutenu par Trump.

  • stphn le 04.10.2018 23:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incroyable ! Un jeune universitaire a trop bu et a été malade ... quel scandale ! Et cette même personne 30 ans plus tard devrait être honteuse de ses expériences ???

    • @stphn le 05.10.2018 09:19 Report dénoncer ce commentaire

      T'as rien compris, ce n'est pas ça le problème.

  • Stop aux totalitaires Démocrates le 04.10.2018 18:53 Report dénoncer ce commentaire

    Tout cela n'est qu'un coup monté par les totalitaires Démocrates, qui dès que l'on n'est pas d'accord avec eux et leur idéologie de destruction de la société alors deviennent pires que les soviets. Avec les milliardaires qu'ils ont créés avec l'argent du contribuable, alors ils détiennent 95% des médias aux USA et ont créé un goulag médiatique pour tous ceux qui dévient de leur pensée unique. On retrouve la meme façon d'agir que pendant les années sombres, sauf que c'est sans violence directe mais tout aussi violent pour la population, la société et le pays.