Aux États-Unis

14 janvier 2021 07:15; Act: 14.01.2021 10:41 Print

Snapchat va bannir définitivement Trump

Facebook, Twitter et YouTube ont ainsi suspendu Donald Trump, indéfiniment ou pour une semaine dans le cas de la plateforme vidéo de Google.

storybild

Snapchat rejoint la liste toujours plus longue des réseaux sociaux qui ne veulent plus de Donald Trump (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le réseau social Snapchat a annoncé mercredi que Donald Trump, déjà bloqué depuis la semaine dernière, serait bientôt définitivement banni de la plateforme, au moment où des voix s’élèvent contre les mesures des géants numériques visant le président américain sortant et ses supporters. «La semaine dernière, nous avons annoncé une suspension indéfinie du profil du président Trump de Snapchat», a rappelé un porte-parole de la société. «Dans l’intérêt de la sécurité du public, et étant donné ses tentatives de répandre la désinformation les discours de haine et l’incitation à la violence, qui enfreignent clairement notre règlement, nous avons pris la décision de mettre fin à son compte de façon permanente», ajoute-t-il.

Après l’invasion du Capitole, le 6 janvier, par des partisans du milliardaire républicain, les grandes plateformes ont entrepris de purger leurs services. Facebook, Twitter et YouTube ont ainsi suspendu Donald Trump, indéfiniment ou pour une semaine dans le cas de la plateforme vidéo de Google. Le géant des technologies et son voisin Apple ont en outre retiré le réseau social Parler de leurs plateformes de téléchargement d’applications. Amazon a enfoncé le clou en évinçant Parler de ses serveurs, ce qui revient à le chasser d’Internet. Ces mesures ont irrité les défenseurs les plus ardents du chef d’État, qui a fait face mercredi à sa deuxième mise en accusation par la Chambre des représentants pour avoir «incité à l’insurrection» contre le Capitole.

Les Trumpistes s’offusquent

Le procureur général du Texas, Ken Paxton, a ordonné mercredi à Google, Facebook, Twitter, Amazon et Apple de s’expliquer sur leurs décisions récentes. «Les actions apparemment coordonnées pour exclure le président des États-Unis des plateformes et d’autres voix importantes, ne sont pas seulement terrifiantes pour la liberté d’expression, elles réduisent au silence tous ceux dont les vues et croyances politiques ne sont pas alignées avec les patrons des », a-t-il déclaré dans un communiqué.

«Tous les Américains devraient se sentir concernés par cette censure à grande échelle et par les conséquences pour la liberté d’expression», a-t-il ajouté. Ken Paxton est un farouche soutien de Donald Trump, qui s’est illustré notamment dans les recours contre les résultats de la présidentielle, ces derniers mois. L’ostracisation du chef d’État, notamment de son principal outil de communication – Twitter – a suscité des critiques d’associations et de dirigeants comme la chancelière Angela Merkel, inquiets du pouvoir des entreprises technologiques.

(L'essentiel/AFP/NXP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Furax le 14.01.2021 07:23 Report dénoncer ce commentaire

    la liberté d'expression ne permet pas de tout dire, et ici clairement, Trump abuse de son pouvoir pour sortir des mensonges et inciter à la violence, je me demande comment il a fait pour rester 4 ans au pouvoir

  • Jamais de diner gratuit le 14.01.2021 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    Les plateformes numériques ont parfaitement le droit de bloquer tous ceux qui enfreignent les conditions d'utilisations de leurs services. Car, ce sont des sociétés privées qui offrent des utilités gratuites selon leurs propres conditions. Donc, les dirigeants d'un pays n'auraient pas du les utiliser comme moyen de communication et encore moins de gouvernance. Trump en a profité à outrance, voilà le résultat.

  • TontonBebersky d'URSS/Russie le 14.01.2021 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    L'agent Trump a tout perdu.

Les derniers commentaires

  • Alice de l'URSS/Luxembourg le 14.01.2021 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a dix ans Il y a dix ans commençait le "Printemps Arabe" Les gens sont descendus dans la rue et ont manifesté. Certaines de ces manifestations étaient d'une grande violence, il y a eu des incendies et il y a eu aussi des agressions physiques. Comment se sont organisées ces manfestations? C'est par Face Book et tout le monde a crié "bravo". Quelle est la différence entre l'appel à la violence pour les Arabes et l'appel à la violence de Trump?

    • La règle qui nous protège le 14.01.2021 20:35 Report dénoncer ce commentaire

      La règle se résume en un seul mot: Démocratie. Dans les pays où la démo s'est déjà établi comme chez nous, on ne peut plus faire des révoltes. Les idées des gens se font entendre seulement par les urnes. Et dans le reste du monde on peut casser tout, y compris les autorités, avec la violence si nécessaire, pour finalement établir la même démo que nous.

  • Lucifer le 14.01.2021 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Je crains fort que beaucoup font des commentaires sans avoir lu le texte de Trump et en anglais! Les Satanistes ont mal traduit pour justement avoir cet effet

  • Jamais de diner gratuit le 14.01.2021 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    Les plateformes numériques ont parfaitement le droit de bloquer tous ceux qui enfreignent les conditions d'utilisations de leurs services. Car, ce sont des sociétés privées qui offrent des utilités gratuites selon leurs propres conditions. Donc, les dirigeants d'un pays n'auraient pas du les utiliser comme moyen de communication et encore moins de gouvernance. Trump en a profité à outrance, voilà le résultat.

    • Naja le 14.01.2021 17:46 Report dénoncer ce commentaire

      Et pourtant twitter est le mode de communication de tous les leaders du monde, y inclus ceux du GDL

  • orange le 14.01.2021 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il va peut-être enfin découvrir les délices de la lecture ....et de la réflexion..!

  • TontonBebersky d'URSS/Russie le 14.01.2021 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    L'agent Trump a tout perdu.

    • Fjotolf H. le 14.01.2021 09:36 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi vous dis l'agent Trump? Il était élu sans aucune influence étrangère prouvée!