Aux États-Unis

06 mars 2015 19:43; Act: 06.03.2015 19:48 Print

Son addiction à Facebook coûte la vie à trois enfants

Une mère de famille a causé la mort de sa fille et de deux de ses nièces. Tout en conduisant, elle était en pleine discussion sur le réseau social. Le choc a été fatal.

storybild

La mère de famille risque jusqu'à dix ans de prison. (photo: ABC)

Une faute?

Le procès de Kari Milberg, 34 ans, s'ouvrira le 16 mars dans l’État du Wisconsin. Cette mère de famille est accusée d'avoir causé la mort de sa fille et de deux de ses nièces, en décembre 2013. La trentenaire, accompagnée de quatre enfants, rentrait d'une journée passée dans une place de jeu intérieure quand le drame est survenu, près de Oak Grove. Occupée à pianoter sur son smartphone, Milberg a perdu le contrôle de son véhicule, qui s'est retrouvé face à un camion, raconte CBS.

Sous le choc, la mère de famille a été éjectée de la voiture. Lydia, sa fille de 11 ans, est morte sur le coup. Ses nièces Clara, 5 ans, et Laynie Jo, 5 ans également, sont décédées à l'hôpital. Kari Milberg et son fils Easton, âgé de 3 ans, ont été blessés mais ont survécu. La trentenaire a assuré qu'elle ne souvenait de rien concernant le drame.

Elle risque jusqu'à 10 ans de prison

Il a fallu quatre mois aux enquêteurs pour retrouver le téléphone portable de Milberg, qui était enfoui sous la neige, rapporte «Star Tribune». C'est en fouillant dans l'appareil qu'ils ont découvert qu'à 15h39, la mère de famille avait envoyé un message via Messenger, le chat de Facebook. Deux minutes après, c'était l'accident.

«Milberg était en train d'envoyer et de recevoir des messages sur le réseau social juste avant le drame», confirme la police de l’État du Wisconsin. Les enquêteurs ont également mis la main sur un flacon de pilules analgésiques, mais des tests sanguins n'ont rien révélé de suspect. La mère de famille roulait, de plus, avec des pneus non conformes, selon les autorités. Elle risque jusqu'à dix ans de prison et une amende de 25 000 dollars.

(L'essentiel/joc)