États-Unis

05 novembre 2019 11:41; Act: 05.11.2019 11:50 Print

Son monde s'écroule, elle accouche 6h après

Une future maman enceinte de 38 semaines a appris qu'elle souffrait d'un cancer du sein. Le jour-même, elle a donné naissance à une petite fille en bonne santé.

Sur ce sujet
Une faute?

La vie de Brooke Taylor a basculé le 22 juillet dernier. Ce jour-là, l'Américaine de 32 ans a été prise dans un ascenseur émotionnel particulièrement éprouvant. Le matin, elle apprenait qu'elle souffrait d'un cancer du sein. Et six heures plus tard, elle donnait naissance à son premier enfant, une petite Elsie, raconte ABC News.

Pendant sa grossesse, la trentenaire domiciliée dans l'Oklahoma, avait remarqué un gonflement suspect sur un de ses seins. Elle en avait parlé à son médecin, qui lui avait conseillé d'attendre la venue au monde de son bébé: cette grosseur était peut-être simplement liée au fait que Brooke était enceinte. À 38 semaines de grossesse, l'Américaine, inquiète, a fini par exiger qu'on l'examine. «J'ai enlevé mon tee-shirt et je lui ai annoncé que je ne partirais pas tant qu'elle ne m'avait pas auscultée. Je n'oublierai jamais son visage quand elle a senti la grosseur», raconte la trentenaire.

«Mes hormones sont dans tous leurs états»

Le lendemain, soit le 22 juillet, un spécialiste a confirmé à Brooke qu'elle était bel et bien atteinte d'un cancer du sein. «J'ai titubé jusque dans la chambre où était mon mari, et j'ai éclaté en sanglots», se souvient l'Américaine. Brooke n'a cependant pas eu beaucoup de temps pour laisser sortir ses émotions. En effet, quelques minutes plus tard, sa gynécologue lui téléphonait pour lui demander de venir illico à l'hôpital. L'idée était de pratiquer une césarienne d'urgence pour que Brooke puisse commencer le plus rapidement possible son traitement.

Elsie a vu le jour à 14h04, à peine six heures après que sa maman a appris qu'elle souffrait d'un cancer. «C'était un miracle qu'elle soit en bonne santé et prête à rejoindre le monde», s'émerveille Brooke. L'Américaine souffrait d'un cancer en stade 3: les médecins ont trouvé deux tumeurs dans son sein droit et une dans son sein gauche. Deux semaines après la naissance de sa fille, la trentenaire commençait une chimiothérapie de 20 semaines, qui devra être suivie d'une double mastectomie, de six semaines de radiothérapie puis d'une opération de chirurgie reconstructive.

Une fois le choc passé, Brooke a appris à gérer sa nouvelle maternité et son combat contre la maladie. «Je ne sais pas ce qu'est la normalité. Je suis passée d'une grossesse à une ménopause médicalement provoquée. Mes hormones sont dans tous leurs états», raconte-t-elle. Sur Instagram, la jeune maman donne régulièrement de ses nouvelles. Elle espère sensibiliser les femmes au fait que le cancer du sein ne touche pas seulement les personnes d'un certain âge. «J'espère qu'au premier anniversaire d'Elsie, j'aurai un peu de cheveux et que nous n'aurons pas à parler du cancer du tout. Mon médecin dit que le but, c'est qu'au cinquième anniversaire d'Elsie, je puisse virer ce cancer», conclut l'Américaine.

(L'essentiel/joc)