Suspicions de féminisme

01 juin 2016 16:54; Act: 01.06.2016 17:42 Print

Son tatouage crée la polémique en Iran

Une célèbre actrice iranienne est au centre d'une controverse dans son pays après la publication de photos montrant un tatouage féministe sur son avant-bras.

storybild

Le tatouage de l'actrice a créé la polémique. (photo: AFP/Sadegh Chenari)

Une faute?

Taraneh Alidousti a joué dans le film «Le Client» du célèbre metteur en scène iranien Asghar Farhadi, qui a obtenu le prix du meilleur scénario et du meilleur acteur pour Shahab Hosseini lors du dernier Festival de Cannes. Le tatouage de Mme Alidousti - représentant un poing à l'intérieur du symbole de la femme - a été pris en photo lors d'une conférence de presse à Téhéran avec MM. Farhadi et Hosseini, après leur retour de Cannes.

Certains médias ont affirmé que les photos étaient truquées, d'autres accusant l'actrice d'être une féministe, un terme négatif aux yeux des conservateurs iraniens. Certains ont même affirmé qu'en portant un tel tatouage, elle était favorable à l'avortement, interdit en Iran. Taraneh Alidousti a mis un terme à la controverse en affirmant sur son compte Twitter: «Gardez votre calme. OUI je suis une féministe». Dans un autre tweet, elle a ajouté: «Une féministe est une personne qui croit en l'égalité politique, sociale et économique entre les sexes». «Le reste concerne ma vie privée, n'attendez pas d'autres explications», a-t-elle ajouté.

Le tatouage devient de plus en plus répandu en Iran, notamment chez les sportifs, malgré le fait que les autorités le considèrent comme un signe de l'immoralité et de l'occidentalisation. Plusieurs footballeurs célèbres ont été convoqués ces dernières années pour avoir montré leurs tatouages. L'année dernière, Taraneh Alidousti avait critiqué une publicité pour un aspirateur qui lui était parvenue sur son compte Viber avec la mention: «Seulement pour les femmes». «Ceux qui pensent que l'aspirateur est réservé aux femmes (...) insultent non seulement les femmes mais aussi les hommes (...) qui ne considèrent pas leurs égaux comme leurs serviteurs».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lol le 01.06.2016 22:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'adore

  • j'aime le 01.06.2016 17:46 Report dénoncer ce commentaire

    La mort ou tchitchi...! Tchitchi....! lol:)

  • Line Decocq le 01.06.2016 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Que faire ? Décapitation ou lapidation ?... cruel dilemme...

Les derniers commentaires

  • lol le 01.06.2016 22:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'adore

  • j'aime le 01.06.2016 17:46 Report dénoncer ce commentaire

    La mort ou tchitchi...! Tchitchi....! lol:)

    • Yaya le 01.06.2016 20:55 Report dénoncer ce commentaire

      Ya des règles a respecter en Iran,donc TT à fait normal

  • Line Decocq le 01.06.2016 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Que faire ? Décapitation ou lapidation ?... cruel dilemme...

    • Jean l'Aveugle le 01.06.2016 21:43 Report dénoncer ce commentaire

      Pour un crime si grave, je dirais lapidation jusqu'à ce que décapitation s'en suive!

    • esteban le 02.06.2016 09:23 Report dénoncer ce commentaire

      N'oublions pas que l'Islam est une religion d'amour et de paix.

    • louis le 02.06.2016 18:23 Report dénoncer ce commentaire

      Bien vu Estéban !