USA/Iran

06 août 2019 18:50; Act: 07.08.2019 12:19 Print

Téhéran révèle trois nouveaux missiles

L'Iran a présenté mardi trois nouveaux types de missiles téléguidés de précision, prouvant que le pays est prêt à se défendre face «à la perfidie et aux conspirations» des États-Unis.

Sur ce sujet
Une faute?

La présentation de ces missiles est «une nouvelle importante réussite en termes de pouvoir et dignité pour la République islamique de l'Iran», s'est félicité le ministre, le général Amir Hatami, cité par l'agence de presse iranienne Fars. «Cela prouve qu'en dépit de la perfidie et des conspirations du Grand Satan américain et de ses mercenaires, le ministère de la Défense n'hésitera pas un instant à défendre la République islamique et à renforcer la sécurité», a-t-il affirmé.

Les trois types de missiles - nommés «Yassin», «Balaban» et «Ghaem» - ont été élaborés par le ministère et Sa-Iran, une entreprise d'État liée au secteur de la défense. Les missiles «Yassin» sont téléguidés, avec des ailes rétractables. Leur portée va jusqu'à 50 km et ils peuvent être tirés d'un appareil avec ou sans pilote, selon Fars.

Précision de 50cm

Les «Balaban» sont guidés par des GPS et capteurs, avec des ailes rétractables et peuvent être installés sous les avions. Les «Ghaem» sont des missiles à guidage thermique dont la précision de frappe est d'environ 50 cm.

La présentation de ces nouveaux missiles intervient alors que l'Iran et les États-Unis connaissent de fortes tensions depuis le retrait unilatéral de Washington en mai 2018 de l'accord international sur le nucléaire iranien de 2015 et le rétablissement de lourdes sanctions américaines contre Téhéran.

Et la pression est encore montée ces derniers mois entre Washington et Téhéran après des sabotages et attaques de navires dans le Golfe, imputées par les États-Unis à l'Iran, qui dément, et la destruction d'un drone américain par l'Iran. Dans ce contexte de vive animosité, la saisie par l'Iran de trois pétroliers étrangers dans le Golfe ainsi que celui d'un pétrolier iranien par Londres dans le détroit de Gibraltar, a encore exacerbé les tensions.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • chaud le mouton le 06.08.2019 21:53 Report dénoncer ce commentaire

    On n'a pas à manger, mais on a des armes...

  • Jamais je m'y rends le 07.08.2019 13:20 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont au bout de leurs vies.

Les derniers commentaires

  • Jamais je m'y rends le 07.08.2019 13:20 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont au bout de leurs vies.

  • chaud le mouton le 06.08.2019 21:53 Report dénoncer ce commentaire

    On n'a pas à manger, mais on a des armes...