Israël-Gaza

12 novembre 2019 11:47; Act: 12.11.2019 12:03 Print

Tel-​​Aviv se réveille au son des sirènes d'alarme

L'armée israélienne s'attendait mardi matin, à plusieurs jours de combat, après le décès d'un commandant palestinien, dans la bande de Gaza.

storybild

(photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'armée israélienne a tué, mardi matin à Gaza, un haut commandant du Jihad islamique à Gaza, un groupe armé palestinien. Celui-ci a répliqué avec des salves de roquettes sur Israël, où plusieurs villes étaient en état d'alerte, laissant craindre une escalade.

Les sirènes d'alarme ont été activées dans de nombreuses villes israéliennes, à proximité de la bande de Gaza jusque dans la métropole économique Tel-Aviv, où les écoles et les universités ont été fermées en raison des tirs. En fin de matinée, un Palestinien a été tué dans une nouvelle frappe israélienne sur la bande de Gaza, selon un ministère dans l'enclave.

«Nombre important de tirs vers Israël»

Le Jihad islamique a annoncé être en «alerte maximale» après l'opération israélienne, promettant un barrage de roquettes sur le sud d'Israël, dans des villes entourant Gaza et à Tel-Aviv. Peu après, Israël a fait état d'un «nombre important de tirs vers Israël» depuis la bande de Gaza, sous contrôle depuis plus de dix ans d'un autre mouvement islamiste, le Hamas, et sous blocus israélien.

«Notre message au Hamas et au Jihad islamique palestinien est que nous ne cherchons pas une escalade (...) mais que nous sommes prêts à des scénarios défensifs et offensifs», a déclaré lors d'une conférence téléphonique le porte-parole de l'armée israélienne, Jonathan Conricus. «Nous nous préparons à plusieurs jours d'affrontements», a-t-il ajouté.

(L'essentiel/nxp/ats)