Drame sur un tournage

23 octobre 2021 19:47; Act: 23.10.2021 19:58 Print

Tir mortel d’Alec Baldwin: qui est impliqué?

Selon un rapport préliminaire, l’armurière et l’assistant-réalisateur du film «Rust» sont directement impliqués dans l’accident tragique qui a conduit à la mort d’Halyna Hutchins jeudi.

storybild

L’armurière du film a préparé l’arme avec laquelle l’acteur Alec Baldwin (photo) a tiré jeudi en direction d’Halyna Hutchins.

Sur ce sujet
Une faute?

L’enquête sur le décès d’une directrice de la photographie aux Etats-Unis, tuée par un tir d’Alec Baldwin lors du tournage d’un western, se poursuivait samedi avec une attention accrue portée à deux personnes: l’armurière et l’assistant-réalisateur du film.

«Il ne savait pas que l’arme était chargée»

La première, Hannah Gutierrez Reed, 24 ans, a, selon un rapport d’enquête préliminaire cité par la presse, préparé l’arme avec laquelle l’acteur a tiré jeudi en direction d’Halyna Hutchins, 42 ans, décédée ensuite de ses blessures.

Le second, Dave Halls, 31 ans, a tendu l’arme à M. Baldwin lors de la répétition d’une scène du film, l’informant qu’elle était «froide», c’est-à-dire non chargée d’une balle réelle en jargon cinématographique. M. Halls ne «savait pas que l’arme était chargée à balles réelles», précise le rapport de l’agent Joel Cano du bureau du shérif du comté de Santa Fe, dans l’Etat du Nouveau-Mexique.

Ni l’un ni l’autre ne sont à l’heure actuelle visés par des poursuites, a confirmé vendredi un porte-parole du shérif. La procureure Mary Carmack-Altwies avait aussi indiqué vendredi dans un communiqué «ne pas savoir» à ce stade de l’enquête si «des poursuites seraient engagées».

«Cet enfoiré d’assistant réalisateur»

Un appel téléphonique, réalisé par une femme membre de l’équipe de tournage au numéro d’urgence des services de secours (911), semble par ailleurs confirmer l’existence de tensions sur le site du tournage. Six membres de l’équipe technique du film avaient quitté le plateau, selon le «Los Angeles Times», plusieurs heures avant le drame pour protester contre leurs conditions de travail.

Questionnée par l’opératrice du 911 sur la présence de balles réelles dans l’arme, cette femme non identifiée a ainsi répondu, selon l’enregistrement rendu public: «Je ne peux pas vous dire... Et cet enfoiré d’assistant-réalisateur qui m’a crié dessus au déjeuner, (...) il est censé vérifier les armes, il est responsable de ce qui se passe sur le plateau» de tournage.

Une «perte immense»

Mme Gutierrez Reed, qui ne s’est pas exprimée publiquement depuis le drame, avait été interviewée dans un podcast début septembre. Interrogée au sujet d’un précédent western, «The Old Way» avec Nicolas Cage, elle confiait avoir hésité de travailler sur le film, n’étant «pas sûre d’être prête» mais que le tournage s’était ensuite «très bien passé».

Le mari d’Halyna Hutchins, Matt Hutchins, qui a confirmé à la chaîne CBS qu’Alec Baldwin l’avait contacté et avait fait preuve d’un «grand soutien», a décrit dans un tweet la «perte immense» de son épouse. «Halyna était une source d’inspiration pour nous tous», a-t-il écrit.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Helmutheimat le 24.10.2021 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    Que font des balles réelles dans des accessoires de cinéma ? Comment arrive t on à introduire ces balles dans barillet ( le projectile ne devrait pas permettre de refermer ce même barillet ) ? Une balle à blanc est une munition d'une arme dont la spécificité est qu'elle ne comporte pas de projectile. On parle d'une cartouche à blanc. De plus, ces armes ont un canon modifié de manière à ce qu'une balle réelle ne puisse pas passer le long de celui-ci. Et surtout, pourquoi viser la photographe et le producteur plutôt que des acteurs ? balle réelle et cartouche à blanc sont totalement différentes

  • Millennial BG le 23.10.2021 22:28 Report dénoncer ce commentaire

    C’est le Colonel Moutarde.

  • Coup de Gueule le 23.10.2021 22:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ne peut pas arriver à ça triste de cette histoire je ne comprends pas les êtres humains je change de planète!

Les derniers commentaires

  • Armurier le 25.10.2021 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    Règle de base No 1 : Toujours considérer une arme comme chargée, jusqu'à ce que l'on se soit assurer du contraire. Souvenirs : Brandon Lee est décédé en 1993 pour des raisons similiaires.

  • Delphine le 25.10.2021 03:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @tonton : effectivement c’est très surprenant. Se tromper de munition semble complètement insensé (et surtout pourquoi prendre le risque d’avoir de vrais balles sur un set ? Je ne vois pas l’utilité. Sinon une arme aurait pu être amenée de l’extérieur et mélangée avec ? Mais bon c’est un western… Malheureusement ces tragédies sont évitables avec des règles simples si elles sont suivies (vérification par un tier, ne jamais viser qqn, vérif finale devant l’acteur (balles, barillet, canon).

  • sarapapillon le 24.10.2021 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il s’agit d’une arme factice qui a été utilisée pour le tournage MAIS tout le monde pensait qu’il y avait des balles blanches dedans SAUF QU’EN RÉALITÉ, une vraie balle s’y trouvée MAIS ELLE ÉTAIT BLOQUÉE DANS LE CANON! Et ceci tous l’ignorait

  • Jean-Biere Battin le 24.10.2021 14:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les armes aux USA : never ending story! On peut parler aussi du ‘stand your ground’ et autres lois controversées. Bref, tant que la mentalité et la politique ne changent pas et on considère les armes comme un accessoire nécessaire pour vivre sois disant en paix, ce genre d’histoires y en aura tout le temps, au cinéma, dans la rue ou à la maison…

  • DOP@MIN le 24.10.2021 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Helmutheimat, je crois que vous confondez cinéma et réalité, dans le cinéma quand vous avez un plan de face pour montrer que vous tirez sur quelqu’un au parlez a quelqu’un vous êtes en face à la caméra pas au acteurs. Fiction quand tu te prend au cerveau et projettes images incomprises à la plus faible matière grise, cela s’appelle hold-up. A bon entendeur