Somalie

26 avril 2021 08:00; Act: 26.04.2021 12:48 Print

Tirs sporadiques à Mogadiscio après une manif

La capitale de la Somalie a été le théâtre de plusieurs confrontations entre des hommes armés et les forces somaliennes en marge d’une manifestation d’opposants au président.

storybild

La situation reste tendue et confuse dans la capitale somalienne où tous les axes majeurs sont bloqués par les forces armées. (Photo STRINGER / AFP) (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des tirs résonnaient sporadiquement dimanche soir à Mogadiscio, après une série de confrontations dans la journée entre hommes armés et forces somaliennes en marge d’une manifestation d’opposants au président Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo.

La situation reste tendue et confuse dans la capitale somalienne où tous les axes majeurs sont bloqués par les forces armées. Un échange soutenu de tirs a notamment opposé des hommes armés aux forces somaliennes en début de soirée au KM4, un carrefour très fréquenté du centre.

Abdirahman Abdishakur Warsame, un des leaders de l’opposition, a affirmé que sa maison, située dans cette zone, avait été visée. La Somalie est plongée dans une crise politique profonde depuis le deuxième semestre 2020, marquée par son incapacité – faute de consensus politique – à organiser des élections fin 2020-début 2021, comme prévu.

Le 12 avril, le Parlement somalien a voté une loi prolongeant de deux ans le mandat – expiré en février – du président et prévoyant la tenue d’une élection au scrutin universel direct en 2023. Plus tôt dimanche, des dizaines de partisans de l’opposition appelant au départ de Farmajo ont manifesté dans le quartier de Fagah, au nord de la capitale, en présence d’hommes lourdement armés.

(L'essentiel/AFP)