USA/Corée du Nord

09 mai 2018 14:46; Act: 09.05.2018 15:37 Print

Trois Américains ont été libérés par Pyongyang

Trois Américains qui étaient détenus par la Corée du Nord sont en route vers les États-Unis, a indiqué Donald Trump. Ils semblent être en bonne santé.

storybild

Trois Américains ont été libérés par la Corée du Nord.

Sur ce sujet

Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi la libération des trois Américains qui étaient détenus par la Corée du Nord, précisant qu'ils étaient en route vers les États-Unis. «Je suis ravi de vous informer que le secrétaire d’État, Mike Pompeo, est dans les airs de retour de Corée du Nord avec trois merveilleux messieurs que tout le monde a hâte de rencontrer», a tweeté M. Trump, précisant qu'il les accueillerait à leur arrivée à la base Andrews, près de Washington, jeudi, à 2h du matin (8h au Luxembourg). «Ils semblent être en bonne santé», a-t-il ajouté, en évoquant ces trois hommes.

Le président américain a ajouté que le chef de la diplomatie américaine avait eu «une bonne rencontre» avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Il a précisé que la date et le lieu de sa rencontre à venir avec ce dernier avaient été fixés. Kim Hak-song travaillait pour l'Université des Sciences et de la Technologie de Pyongyang (USTP) lors de son arrestation en mai 2017. Il a été arrêté à la gare de Pyongyang alors qu'il montait dans un train pour rentrer chez lui, dans la localité chinoise de Dandong, sous l'accusation d'avoir commis des «actes hostiles» contre le gouvernement.

Kim Sang-duk, également connu sous le nom de Tony Kim, avait été arrêté en avril 2017 au principal aéroport de Pyongyang alors qu'il tentait de quitter le pays après y avoir enseigné pendant plusieurs semaines. Il travaillait également pour l'USTP. Kim Dong-chul, un homme d'affaires et pasteur âgé d'une soixantaine d'années, a été condamné en avril 2016, à dix ans de travaux forcés après son arrestation pour subversion et espionnage.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jack le 09.05.2018 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    c'est 3 fois là meme personne?

  • Marcelle le 09.05.2018 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    Américains de papier.

  • torolkozo le 09.05.2018 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    Ils semblent être en bonne santé mais personne ne fait encore quel genre de torture ils ont subi dans les prisons de la dernière dictature stalinienne de la planète ... Il y a fort à parier qu'ils ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes !!!

Les derniers commentaires

  • Marcelle le 09.05.2018 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    Américains de papier.

  • torolkozo le 09.05.2018 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    Ils semblent être en bonne santé mais personne ne fait encore quel genre de torture ils ont subi dans les prisons de la dernière dictature stalinienne de la planète ... Il y a fort à parier qu'ils ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes !!!

    • Hein le 10.05.2018 12:47 Report dénoncer ce commentaire

      "la dernière dictature stalinienne de la planète"? Vous me surprenez car vous avez toujours utilisé les mêmes mots pour la Russie et pour la Turquie!

  • Jack le 09.05.2018 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    c'est 3 fois là meme personne?