Kazakhstan

15 mars 2019 07:26; Act: 15.03.2019 16:05 Print

Trois spationautes arrivent à l'ISS

La mission russo-américaine, qui avait dû atterrir d'urgence en octobre dernier, est arrivée dans la station spatiale internationale.

storybild

Le décollement ce vendredi matin (jeudi soir en Suisse) 15 mars 2019, à Baïkonour.

Sur ce sujet
Une faute?

Un cosmonaute russe et deux astronautes américains sont arrivés vendredi, à la Station spatiale internationale, à bord d'un vaisseau russe Soyouz, un voyage parfaitement accompli cinq mois après le lancement raté d'une fusée transportant deux de ces passagers. En octobre, l'Américain Nick Hague et son collègue russe Alexeï Ovtchinine étaient revenus sur Terre grâce au système d'évacuation d'urgence des fusées Soyouz, quelques minutes après le lancement.

Ils avaient finalement été reprogrammés sur cette nouvelle expédition, accompagnés d'un troisième membre d'équipage, l'astronaute de la Nasa, Christina Koch. La fusée a décollé sans incident du cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan et s'est amarrée à l'ISS moins de six heures plus tard, à plus de 400 km au-dessus de la surface de la Terre.

Accident en octobre

«Le mécanisme d'amarrage est engagé», a annoncé le commandant de la mission, Alexeï Ovtchinine. «Contact et capture», a confirmé le commentateur de la Nasa, lors de la retransmission en direct des opérations, grâce à des caméras haute définition à bord de l'ISS.

Hague et Ovtchinine devaient entamer le 11 octobre, une mission spatiale de six mois, mais l'accident survenu sur la fusée Soyouz quelques minutes après leur décollage les avait contraints à un atterrissage d'urgence, marquant un premier échec dans l'histoire des vols habités de l'ISS. Sortis indemnes grâce au système de sauvetage du Soyouz, ils avaient été soumis à une pression de plus de 6G lors de l'éjection de leur capsule, avant de se poser dans les steppes kazakhes où ils avaient été récupérés par les services de secours.

Pour ce retour, Alexeï Ovtchinine, 47 ans, avait affiché sa totale confiance avant le départ, déclarant: «Il n'y a aucun problème». Même confiance chez Nick Hague, 43 ans, qui avait été déçu en octobre d'avoir raté son premier voyage dans l'espace: «Je suis confiant à 100% au sujet de la fusée et du vaisseau», a-t-il dit cette semaine. La mission est également la première dans l'espace pour Christina Hammock Koch, 40 ans.

(L'essentiel/afp)