États-Unis

10 septembre 2019 07:03; Act: 10.09.2019 10:03 Print

«Trudeau intimide Trump, parce qu'il est beau gosse»

Anthony Scaramucci, qui n'a tenu que dix jours en tant que chef de la communication de la Maison-Blanche, s'est lâché dans les médias australiens à propos de son ex-patron.

Sur ce sujet
Une faute?

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Anthony Scaramucci ne garde pas un souvenir particulièrement ému de son bref passage à la Maison-Blanche. Celui qui n'est resté directeur de la communication du président que dix jours en juillet 2017 s'active actuellement pour lever des fonds afin de s'assurer que Trump ne soit pas réélu. Autant dire qu'entre les deux anciens amis, l'ambiance est délétère, et que l'ancien protégé du milliardaire ne rate pas une occasion pour casser du sucre sur le dos celui-ci.

Alors que le Premier ministre australien Scott Morrison doit rencontrer Trump dans le courant du mois, Scaramucci pense avoir quelques conseils à lui donner pour que tout se passe bien. Selon «The Mooch», qui a accordé une interview à ABC, l'Australien aurait tout intérêt à laisser «tout du long» son interlocuteur sur le devant de la scène. Il lui conseille par ailleurs d'imiter le Premier ministre canadien Justin Trudeau, qui semble être passé maître dans l'art de gérer son homologue américain.

«L'estime de soi d'un petit pigeon»

«Le président Trump est très intimidé par Justin Trudeau, parce que c'est un mec beau et intelligent, alors que Trump, c'est ce gros blob dégoûtant», balance l'ancien ami du milliardaire. Scaramucci poursuit: «Il est très intimidé par l'apparence de ce gars. Et Justin Trudeau est très, très malin pour garder ses distances avec le président Trump», estime-t-il.

Interrogé sur l'obstination de Trump à affirmer que l'ouragan Dorian se dirigeait bel et bien sur l'Alabama, «The Mooch» y va de son analyse. «Cette incapacité à avoir tort sur quoi que ce soit ou même de s'excuser pour quoi que ce soit... C'est une question de manque de confiance en soi. Je veux dire, le pauvre gars a l'estime de soi d'un petit pigeon. C'est pour cela qu'il tyrannise tout le monde», lance l'ancien employé de Trump. On attend le tweet de réponse du président américain...

(L'essentiel/joc)