Meeting aux États-Unis

14 septembre 2020 07:31; Act: 14.09.2020 10:26 Print

Trump brave les consignes sanitaires

Des milliers de personnes ont afflué pour voir le président américain en campagne, dans le sud-ouest du pays. Le gouverneur local a estimé que ce rassemblement était «irresponsable».

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le président américain Donald Trump a tenu, dimanche, son premier meeting entièrement en intérieur depuis des mois, indignant les autorités locales qui avaient averti que le rassemblement pourrait enfreindre les restrictions liées au coronavirus concernant la jauge autorisée. Le meeting programmé dimanche, dans la ville de Henderson, dans le Nevada, a attiré les foudres des autorités locales, qui n’avaient néanmoins encore rien écrit sur leur compte Twitter lundi matin en Europe, qui ont signalé que les événements rassemblant plus de 50 personnes n’étaient pas autorisés à cause du coronavirus.

«La ville de Henderson a fait parvenir une lettre formelle et un avertissement verbal à l’organisateur de l’événement expliquant que l’événement, tel qu’il était programmé, violait directement les directives d’urgence liées au Covid-19 du gouverneur», a déclaré la porte-parole de la ville, Kathleen Richards, dans un communiqué. Trump s’est servi du rassemblement de dimanche à Henderson, dans la banlieue de Las Vegas, pour applaudir sa propre gestion de la pandémie, qui a tué près de 195 000 Américains, le bilan le plus élevé au monde.

«Nous avons fait un travail incroyable, nous n’obtenons absolument aucune reconnaissance pour le travail que nous avons fait», a dit Donald Trump à la foule réunie, ajoutant que son leadership a «sauvé des millions de vies». Le gouverneur de l’État, Steve Sisolak, a écrit sur Twitter que «ce soir, le président Donald Trump mène des actions irréfléchies et égoïstes, qui mettent d’innombrables vies en danger, ici, au Nevada». «Il semblerait que le président ait oublié que son pays est encore en plein milieu d’une pandémie mondiale», a-t-il souligné.

«Un amateur politique»

Donald Trump a qualifié Steve Sisolak, un démocrate, d’être un «amateur en politique» et a exhorté la foule à «dire à votre gouverneur d’ouvrir votre État». La pandémie a privé la campagne présidentielle américaine de son flot habituel de meetings, mais à moins de deux mois du scrutin, Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden ont accéléré le rythme de leurs apparitions.

L’équipe de campagne de Donald Trump a fait savoir que des prises de température seraient faites à l’entrée du meeting et que des masques seraient remis aux participants, encouragés à les porter. «Si vous pouvez rejoindre des dizaines de milliers de personnes manifestant dans les rues, jouer dans un casino ou brûler des petits commerces lors d’émeutes, vous pouvez vous réunir pacifiquement selon le 1er amendement pour écouter le président des États-Unis», a déclaré à des journalistes le directeur de la communication de la campagne de Donald Trump, Tim Murtaugh.

Un précédent dans l’Oklahoma

En juin, Donald Trump avait déjà été lourdement critiqué après avoir tenu à Tulsa, dans l’Oklahoma, un meeting en salle, plus tard soupçonné d’avoir été à l’origine d’un pic de cas de Covid-19. La plupart des participants n’avaient pas respecté les consignes de distanciation et refusaient de porter des masques.

Les cas de coronavirus à Tulsa avaient largement augmenté dans les semaines suivant ce meeting Tulsa, les autorités sanitaires locales précisant qu’il était «plus que probable» que des grands rassemblements y aient contribué.

(L'essentiel/AFP/NXP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Resident Evil le 14.09.2020 11:55 Report dénoncer ce commentaire

    hum sa base électorale est âgée, en très grande majorité obèse et n'ayant pas de couverture maladie, s'il continue avec ses "superspreader events" ils n'y auront même plus 40% pour voter pour lui.

  • NoComent le 14.09.2020 11:23 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'il continue, tous ceux qui seront malades ne pourront pas aller voter !

  • LeTroll le 14.09.2020 17:49 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère qu'ils lui feront payer une lourde amende pour chaque participant sans masque.

Les derniers commentaires

  • LeTroll le 14.09.2020 17:49 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère qu'ils lui feront payer une lourde amende pour chaque participant sans masque.

  • Le viet le 14.09.2020 12:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je vois que sa base électorale porte un masque

  • Resident Evil le 14.09.2020 11:55 Report dénoncer ce commentaire

    hum sa base électorale est âgée, en très grande majorité obèse et n'ayant pas de couverture maladie, s'il continue avec ses "superspreader events" ils n'y auront même plus 40% pour voter pour lui.

  • NoComent le 14.09.2020 11:23 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'il continue, tous ceux qui seront malades ne pourront pas aller voter !

  • Citoyen le 14.09.2020 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo. Vote Trump.

    • enne le 14.09.2020 12:43 Report dénoncer ce commentaire

      /s j'espère...

    • Adeline le 14.09.2020 15:11 Report dénoncer ce commentaire

      Citoyen : J'espère que vous avez votre billet aller-simple pour partir dans cet eldorado - sans regret !