États-Unis

27 novembre 2020 20:27; Act: 27.11.2020 20:32 Print

Trump demande la preuve d’une absence de fraude

Le 45e président des États-Unis reste persuadé d’une fraude électorale massive lors de la présidentielle du 3 novembre. La victoire de Biden est donc«très difficile à accepter», selon lui.

storybild

Le président américain Donald Trump a remis en question vendredi la légitimité de la victoire du président élu Joe Biden, après avoir fait un premier pas jeudi vers l’acceptation de sa défaite (archives). (photo: KEYSTONE/AP/Patrick Semansky)

Sur ce sujet
Une faute?

Donald Trump s’est fendu vendredi d’un nouveau tweet remettant une fois de plus en question la légitimité du président élu des États-Unis, le démocrate Joe Biden. Ce dernier a gagné la présidentielle contre l’ancien magnat de l’immobilier.

«Biden ne pourra entrer à la Maison Blanche comme président que s’il peut prouver que ses «80 000 000 voix ridicules n’ont pas été obtenues de manière frauduleuse ou illégales», affirme Donald Trump dans ce nouveau tweet. «Quand vous voyez ce qui s’est passé à Detroit, Atlanta, Philadelphie et Milwaukee, une fraude électorale massive, il a un gros problème insoluble!» poursuit le 45e président des États-Unis.

Ce tweet publié au lendemain de la Thanksgiving, importante fête aux États-Unis, intervient après que Donald Trump eut pourtant fait un pas supplémentaire vers l’acceptation de sa défaite. À l’occasion de la présentation de vœux aux forces armées, jeudi, il a été interrogé quant à savoir s’il était prêt à admettre formellement sa défaite si le collège des grands électeurs confirmait que le démocrate Joe Biden sera le prochain président américain.

«Ce sera quelque chose de très difficile à accepter, parce que nous savons qu’il y a eu une fraude massive», a-t-il répondu. Quittera-t-il alors la Maison Blanche le 20 janvier, jour de la prestation de serment du prochain président des États-Unis? «Bien sûr que je le ferai. Et vous le savez», a-t-il ajouté du bout des lèvres.

Recours judiciaires multipliés

Aucune fraude massive n’a été démontrée lors de la présidentielle du 3 novembre mais Donald Trump refuse obstinément de reconnaître sa défaite. Il multiplie les recours judiciaires, en vain jusqu’ici. Le démocrate Joe Biden a remporté plus de 80 millions de voix, un record, contre près de 74 millions pour Donald Trump.

La Maison Blanche se joue au travers d’un système de grands électeurs attribués dans chaque État, et là aussi, Joe Biden l’a nettement emporté avec 306 grands électeurs contre 232 pour Donald Trump. Il en faut 270 pour gagner la présidentielle américaine.

Le collège des grands électeurs se réunira le 14 décembre pour désigner officiellement le vainqueur de l’élection.

(L'essentiel/afp)