Aux États-Unis

28 février 2021 16:40; Act: 01.03.2021 13:54 Print

Trump est de retour, Biden joue l'indifférence

Alors que Donald Trump s’apprête à faire un retour politique très attendu, ce dimanche soir, en Floride, le camp du président américain joue l’indifférence.

Sur ce sujet
Une faute?

Les États-Unis retiennent leur souffle, à quelques heures du grand retour politique de Donald Trump. Un peu plus d’un mois après sa sortie fracassante de la Maison-Blanche, l’ex-président reprendra pour la première fois la parole lors du CPAC, la grand-messe des conservateurs américains qui s’est ouverte vendredi à Orlando (Floride). Chez ses alliés et ses opposants, une même question résonne: le milliardaire de 74 ans annoncera-t-il qu’il se présente à nouveau en 2024?

Sans doute pas directement, ont indiqué les organisateurs, mais Trump devrait bien flirter ouvertement avec cette idée. Du côté de Joe Biden, on joue l’indifférence: «Notre priorité ne va certainement pas à ce que dit le président Trump», a fait savoir Jen Psaki, porte-parole de la Maison-Blanche. Une stratégie vieille comme le monde, bien connue des politiciens chevronnés et des historiens, écrit Reuters. «Biden respecte une vieille règle politique: ne jamais se mettre en travers du chemin d’une épave», explique Bob Shrum, ancien stratège démocrate et directeur du Centre pour l’Avenir politique à l’Université de Californie du Sud.

«Biden fait exactement ce qu’il doit faire»

Depuis l’arrivée de Joe Biden dans le Bureau ovale, sa cote de popularité reste au-dessus de 55%. «Pourquoi quelqu’un qui jouit d’un taux d’approbation de 60% devrait-il se battre avec quelqu’un ayant un taux d’approbation de 33%? Ça n’a aucun sens», ajoute Bob Shrum. Le stratège démocrate Steve Elmendorf abonde: «Une des grandes forces de Biden dans la campagne a été qu’il se concentrait sur l’avenir… il fait exactement ce qu’il doit faire, à savoir parler du Covid et de l’économie», estime-t-il.

Pendant ce temps, le parti républicain sue à grosses gouttes en tentant de gérer l’héritage politique de Donald Trump. Ses alliés le martèlent depuis son départ de la Maison-Blanche: si les républicains suivent, unis, la voie du milliardaire, ils auront une chance de reprendre le Congrès en 2022. Mais «si nous nous disputons, nous perdrons», a mis en garde le sénateur Lindsey Graham. Les divisions sont pourtant bien là, et s’exposent parfois spectaculairement.

Dix républicains, sur 211 siégeant à la Chambre, ont voté avec les démocrates l’«impeachment» de Donald Trump, accusé d’avoir encouragé ses partisans à prendre d’assaut le Capitole, le 6 janvier. L’ex-président a finalement été acquitté lors de son procès au Sénat, mi-février. Fait historique, sept républicains ont voté en faveur de sa condamnation. Mais même parmi ses plus grands critiques, on reste conscient de sa force électorale. À l’image de Mitt Romney, bête noire de Donald Trump. Si l’ex-président se représente en 2024, «je suis assez convaincu qu’il remportera la nomination du parti», a confié le sénateur républicain au New York Times.

(L'essentiel/joc/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Palamunitan le 28.02.2021 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute facon le senile Biden sera remplace par Harris dans le futur.

  • nimp le 28.02.2021 23:06 Report dénoncer ce commentaire

    Crier partout que l'on joue l'indifférence, ce n'est pas vraiment être indifférent ! :D

  • Trump trompeur le 28.02.2021 19:09 Report dénoncer ce commentaire

    Trump attend encore une kyrielle de procès. Je me demande comment il organisera sa campagne électorale depuis la prison.

Les derniers commentaires

  • nimp le 28.02.2021 23:06 Report dénoncer ce commentaire

    Crier partout que l'on joue l'indifférence, ce n'est pas vraiment être indifférent ! :D

  • Jingsa le 28.02.2021 22:38 Report dénoncer ce commentaire

    Vivement 2024 et le retour de Mister Trump ;)

  • Palamunitan le 28.02.2021 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute facon le senile Biden sera remplace par Harris dans le futur.

  • Trump trompeur le 28.02.2021 19:09 Report dénoncer ce commentaire

    Trump attend encore une kyrielle de procès. Je me demande comment il organisera sa campagne électorale depuis la prison.

    • franck le 28.02.2021 19:56 Report dénoncer ce commentaire

      faut arrété le chichon et la picole !!!!

    • Lippar John le 28.02.2021 20:20 Report dénoncer ce commentaire

      Il ira en prison chez Navalny - l'union fait la force