Invective publique

03 septembre 2018 21:36; Act: 03.09.2018 21:46 Print

Trump menace encore son ministre de la Justice

Jeff Sessions est la cible depuis plusieurs semaines du président américain, qui lui reproche sa gestion de l'enquête russe qui empoisonne son mandat.

storybild

La relation entre Jeff Sessions et Donald Trump, ici en 2015, n'est plus au beau fixe. (photo: AFP/Mark Wallheiser)

Sur ce sujet
Une faute?

Donald Trump a réitéré lundi ses menaces contre son ministre de la Justice Jeff Sessions, cible de sa colère depuis de nombreux mois, en le comparant à l'ancien directeur du FBI James Comey, limogé par le président l'an dernier. «Les démocrates, dont aucun n'a voté pour Jeff Sessions, doivent l'adorer maintenant. La même chose qu'avec ce menteur de James Comey. Tous les démocrates le détestaient, voulaient son départ, le trouvaient répugnant, jusqu'à ce que je le vire!», a martelé le milliardaire républicain.

M. Comey, ancien directeur de la police fédérale, est devenu une figure de l'anti-trumpisme après son renvoi en mai 2017. Depuis, James Comey est devenu l'une des bêtes noires de l'ancien magnat de l'immobilier. Jeff Sessions, bien que ministre du gouvernement Trump, semble ne plus être en odeur de sainteté à la Maison Blanche. Le président lui reproche en effet de s'être récusé dans l'enquête russe, qui empoisonne sa présidence et multiplie les attaques personnelles à son encontre depuis des mois.

En poste au moins jusqu'en novembre

L'objet de son courroux lundi: les inculpations par la justice fédérale de deux parlementaires républicains proches de M. Trump, Duncan Hunter et Chris Collins. Ces deux élus à la Chambre des représentants avaient été des soutiens de la première heure de l'homme d'affaires pendant la campagne. M. Hunter est accusé d'avoir détourné 250 000 dollars de fonds destinés à sa campagne électorale alors que Chris Collins a été inculpé de délit d'initié et a renoncé à se représenter lors des élections législatives de mi-mandat en novembre.

«Deux enquêtes au long cours, datant de l’ère Obama, visant deux parlementaires républicains très populaires ont débouché sur des inculpations, avant les midterms, par le ministère de la Justice de Jeff Sessions. Deux victoires faciles qui se compliquent par manque de temps. Bien joué Jeff....», a tonné le président sur Twitter. Lors d'une interview avec Bloomberg la semaine dernière, Donald Trump avait prévenu que son ministre était assuré de garder son poste seulement jusqu'aux élections du 6 novembre, au cours desquelles les démocrates tenteront de reprendre le contrôle d'au moins une des deux chambres du Congrès.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maéva Truffle le 04.09.2018 07:39 Report dénoncer ce commentaire

    Décidément, il est enervant le Donald!

  • ladeux le 04.09.2018 07:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'espère que pour une fois, la vérité va éclater aux USA .

  • Trump est trop naif ... le 03.09.2018 22:54 Report dénoncer ce commentaire

    Trump est trop naif ... Il a tout le Système contre lui, et il a voulu et promis à nos amis américains de les en débarasser ... Mais il a oublié le gouvernement de l'ombre, mis en place depuis 1945 avec l'arrivée de Truman à la maison blanche et avec les frères Dulles qui ont mis en place le FBI et la CIA pour bien controller tout ce qu'il faut et agir en toute impunité ... Il aurait du dès le départ virer tout le staff du FBI et de la CIA, et y placer des gens de confiance. S'il ne fait rien alors ils l'auront, alors que Trump se bat pour défendre les intérêts de nos amis américains ...

Les derniers commentaires

  • Maéva Truffle le 04.09.2018 07:39 Report dénoncer ce commentaire

    Décidément, il est enervant le Donald!

  • ladeux le 04.09.2018 07:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'espère que pour une fois, la vérité va éclater aux USA .

  • Rigoberta Menchu le 04.09.2018 00:18 Report dénoncer ce commentaire

    c'est de plus en plus clair qu'il y a un complot de l'Etat profond (FBI, fonctionnaires de carrière, médias, grandes entreprises, les cadres des deux grands partis...) contre le Président. Le message qu'ils veuelent donner aux citoyens ce que leur vote ne vaut rien, le pouvoir est à eux.

    • DSKahn le 04.09.2018 07:16 Report dénoncer ce commentaire

      oui vous avez raison. Il parait même qu'une alliance secrète composée d'Adolf Hitler, des Martiens (E.T entre autre) et Michael Jackson, se soit mise en contact avec le directeur du FBI pour faire renvoyer Trump. Ils sont en train de monter un dossier dur comme fer....

    • Put*** le c*** le 04.09.2018 07:39 Report dénoncer ce commentaire

      MDR !!!!!!!!!!

  • Trump est trop naif ... le 03.09.2018 22:54 Report dénoncer ce commentaire

    Trump est trop naif ... Il a tout le Système contre lui, et il a voulu et promis à nos amis américains de les en débarasser ... Mais il a oublié le gouvernement de l'ombre, mis en place depuis 1945 avec l'arrivée de Truman à la maison blanche et avec les frères Dulles qui ont mis en place le FBI et la CIA pour bien controller tout ce qu'il faut et agir en toute impunité ... Il aurait du dès le départ virer tout le staff du FBI et de la CIA, et y placer des gens de confiance. S'il ne fait rien alors ils l'auront, alors que Trump se bat pour défendre les intérêts de nos amis américains ...

    • Put*** le c*** le 04.09.2018 07:40 Report dénoncer ce commentaire

      Mdr !!!!!!