Rencontre à Hanoï

22 février 2021 07:37; Act: 22.02.2021 09:58 Print

Trump «offre» à Kim un vol retour sur Air Force One

Selon la «BBC», après leur sommet au Vietnam en 2019, Donald Trump était prêt à faire embarquer le leader nord-coréen à bord de l’avion présidentiel.

Sur ce sujet
Une faute?

Donald Trump a proposé au dirigeant nord-coréen Kim Jong Un d’embarquer à bord de l’avion présidentiel américain Air Force One pour rentrer à Pyongyang après leur rencontre au sommet de Hanoï en 2019, rapporte un documentaire de la BBC.

Selon ce film, intitulé «Trump Takes on the World» («Trump s’attaque au monde»), l’ancien président américain «a stupéfié même les diplomates les plus aguerris» avec cette offre, que Kim a refusée.

«Le président Trump a offert à Kim un vol retour sur Air Force One», a déclaré Matthew Pottinger, conseiller pour l’Asie de l’ex-président républicain, à la BBC qui a rapporté cette information au cours du week-end.

Kim Jong-un a décliné

«Le président savait que Kim était arrivé à Hanoï après un voyage de plusieurs jours en train à travers la Chine et le président a dit: "Je peux vous ramener à la maison en deux heures si vous voulez". Kim a décliné».

Si le dirigeant nord-coréen avait accepté cette offre, sa présence – et probablement celle d’une partie de son entourage – à bord de l’avion officiel de la présidence américaine dans l’espace aérien de la Corée du Nord aurait soulevé de nombreux problèmes de sécurité.

Kim s’était rendu à son premier sommet avec Donald Trump, à Singapour en 2018, à bord d’un avion prêté par la Chine, Pékin étant décidé à conserver dans sa sphère d’influence la Corée du Nord, qui fait office d’État tampon entre ses frontières et les soldats américains stationnés dans le Sud.

«Plus grand ennemi» de la Corée du Nord

Lors de ce sommet de Singapour, Donald Trump avait montré à Kim l’intérieur de sa voiture présidentielle – une Cadillac de 1,5 million de dollars surnommée «The Beast» («la Bête)» – dans une démonstration de leur rapprochement.

Après avoir échangé insultes et menaces de guerre nucléaire, Kim Jong-un et Donald Trump avaient opéré un extraordinaire rapprochement, marqué par des rencontres aussi historiques que symboliques. Mais aucun progrès n’a été réalisé sur l’épineux dossier des programmes nucléaire et balistique de Pyongyang. Et les négociations sont au point mort depuis l’échec retentissant du deuxième sommet entre les deux hommes fin février 2019 à Hanoï.

Une des raisons de cette impasse a été l’absence de consensus sur les concessions que la Corée du Nord devrait faire en échange d’une levée des sanctions internationales pesant sur elle.

Le mois dernier, Kim a qualifié les États-Unis de «plus grand ennemi» de la Corée du Nord, ajoutant que la politique de Washington envers Pyongyang «ne va jamais changer», «quelle que soit la personne au pouvoir» aux États-Unis.

Les médias officiels nord-coréens n’ont pas encore fait référence nommément au nouveau président américain Joe Biden.

(L'essentiel/AFP/NXP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luc le 22.02.2021 17:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon Joe ne fera pas mieux mais pire

  • TontonB le 22.02.2021 12:05 Report dénoncer ce commentaire

    Oui, et ?

  • vive son retour le 22.02.2021 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    Trump était le meilleur client des journalistes. ça se vérifie encore et toujours.

Les derniers commentaires

  • Gérard B le 22.02.2021 17:45 Report dénoncer ce commentaire

    Peut être une idée d'un conseiller de la CIA pour survoler la Corée du Nord en toute l'égalité et prendre quelques photos.

  • luc le 22.02.2021 17:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon Joe ne fera pas mieux mais pire

  • vive son retour le 22.02.2021 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    Trump était le meilleur client des journalistes. ça se vérifie encore et toujours.

  • Lourd le 22.02.2021 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    Ce genre d'info c'est du pain rassis, ça croustille plus du tout, ça colle aux dents et plus personne n'est fan....

  • TontonB le 22.02.2021 12:05 Report dénoncer ce commentaire

    Oui, et ?