Loi sur l'avortement

19 mai 2019 11:04; Act: 19.05.2019 11:12 Print

Trump se dit «pro-​​vie», mais avec des exceptions

Alors que l'État d'Alabama a voté une loi très contraignante sur l'avortement, le président américain Donald Trump a réaffirmé sa position sur le sujet.

storybild

Donald Trump explique avoir la même position que Ronald Reagan sur le sujet de l'avortement. (photo: AFP/Mandel Ngan)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président américain Donald Trump s'est déclaré samedi «profondément pro-vie» tout en se disant favorable à des exceptions pour les grossesses résultant d'un viol ou d'un inceste, après l'adoption par plusieurs États américains de restrictions sur les avortements. «Comme la plupart des gens le savent, et pour ceux qui aimeraient le savoir, je suis fermement en faveur de la vie, à trois exceptions près (viol, inceste et protection de la vie de la mère), la même position que celle adoptée par Ronald Reagan», a expliqué M. Trump dans un tweet.

Le président a fait part de son point de vue sur l'avortement quelques jours après l'interdiction par l'Alabama de tous les avortements, sauf en cas de danger mortel pour la mère, avec des peines pouvant aller jusqu'à 99 ans de prison pour les médecins. La question de l'interruption volontaire de grossesse sera au cœur de la prochaine présidentielle américaine en 2020. Donald Trump a conquis la droite religieuse, initialement sceptique au sujet de ce milliardaire divorcé, en promettant de nommer des juges opposés à l'avortement au sein de la plus haute juridiction du pays.

Bataille judiciaire en perspective

Depuis son élection, le président a fait entrer deux magistrats au sein de la Cour suprême, Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh, si bien que les juges progressistes y sont désormais minoritaires (quatre sur neuf). La droite religieuse espère désormais que la Cour reviendra par petites touches sur sa décision historique de légaliser l'avortement.

Après l'Alabama, le Missouri a interdit cette semaine l'avortement à partir de huit semaines de grossesse. Toutes ces lois sont en contradiction flagrante avec l'arrêt «Roe V. Wade» de 1973 (qui garantit le droit des Américaines à avorter tant que le fœtus n'est pas viable (vers la 24e semaine de grossesse). Elles devraient donc être rapidement bloquées par des tribunaux. Mais leurs promoteurs ne comptent pas en rester là, ils ont fait savoir qu'ils enchaîneraient les recours jusqu'à atteindre la Cour suprême, qu'ils espèrent convaincre de revenir sur sa décision de 1973.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Russe le 19.05.2019 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    Il a tort! Les USA étant le pays de la liberté chaque femme devrait avoir le droit de faire ce qu'elle veut sans rendre compte à qui que ce soit!

Les derniers commentaires

  • Le Russe le 19.05.2019 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    Il a tort! Les USA étant le pays de la liberté chaque femme devrait avoir le droit de faire ce qu'elle veut sans rendre compte à qui que ce soit!