Milieu marin

16 juin 2019 14:54; Act: 16.06.2019 15:04 Print

Un accord trouvé sur la pollution aux plastiques

Un premier accord international concernant la réduction de déchets plastiques en milieu marin a été trouvé dimanche lors d'une réunion entre les pays du G20.

storybild

La pollution des océans aux plastiques est une préoccupation de plus en plus importante. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les pays du G20 sont parvenus à un accord de réduction des déchets plastiques en milieu marin, lors d'une réunion dimanche au Japon. D'après ce texte, les membres du G20 se sont engagés à réduire les déchets plastiques, mais ont donné peu de détails sur la manière de s'y prendre. «C'est formidable que nous ayons réussi à concevoir des règles pour tous, y compris les pays émergents et en développement», s'est félicité le ministre japonais de l'Environnement Yoshiaki Harada, à l'issue d'une réunion de deux jours des ministres de l'Environnement du G20.

Les mesures seraient volontaires et les progrès seraient publiés une fois par an, d'après les médias locaux. La pollution plastique est devenue une préoccupation mondiale, particulièrement depuis les interdictions par la Chine et d'autres pays d'importer des déchets plastiques en provenance d'autres nations. Beaucoup de pays dont le Japon, font depuis face à une accumulation de ces déchets sur leur territoire. L'une des principales préoccupations porte sur la question des microplastiques, ces morceaux de plastiques dégradés, certains n'atteignant pas cinq millimètres, très difficiles à collecter.

L'accord est le premier cadre international pour réduire la pollution plastique maritime. C'est «un premier pas pour résoudre ce problème», a estimé Hiroaki Odachi, de Greenpeace Japon, soulignant cependant qu'il est «insuffisant de compter sur les actions volontaires des pays» pour résoudre cette crise. «Des règles internationales contraignantes avec des calendriers et des objectifs clairs» sont nécessaires, comme ceux de l'accord de Paris sur le climat, a-t-il ajouté. Sachant que seulement 9% des plastiques produits sont recyclés, les défenseurs de l'environnement affirment que la seule solution de long terme serait que les sociétés en fabriquent moins et que les consommateurs en utilisent moins.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • zaza le 16.06.2019 15:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si déjà toute l'industrie agroalimentaire arrêtez les suremballages ça serait super. peut-être aussi à nous à notre niveau de commencer à boycotter tous ces temples de la surconsommation alimentaire et consommer local et en vrac..autrefois les gens mangeaient aussi moins certes mais suffisamment. aujourd'hui nous sommes empoisonnés par ces aliments qui contiennent des microparticules de plastique et qui font hélas grossir..

  • kniptchen le 17.06.2019 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus que nos bonnes résolutions c’est la décision de la Chine qui incitera les firmes agro-alimentaires à changer les emballages.

Les derniers commentaires

  • kniptchen le 17.06.2019 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus que nos bonnes résolutions c’est la décision de la Chine qui incitera les firmes agro-alimentaires à changer les emballages.

  • zaza le 16.06.2019 15:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si déjà toute l'industrie agroalimentaire arrêtez les suremballages ça serait super. peut-être aussi à nous à notre niveau de commencer à boycotter tous ces temples de la surconsommation alimentaire et consommer local et en vrac..autrefois les gens mangeaient aussi moins certes mais suffisamment. aujourd'hui nous sommes empoisonnés par ces aliments qui contiennent des microparticules de plastique et qui font hélas grossir..