Corail en danger

16 janvier 2018 08:35; Act: 16.01.2018 08:33 Print

Un appel au monde pour sauver la Grande Barrière

L'Australie a lancé un appel aux scientifiques du monde entier, leur promettant des centaines de milliers d'euros pour trouver des solutions pour protéger son joyau.

storybild

La Grande Barrière a connu quatre épisodes graves de blanchissement ces 20 dernières années, en 1998, 2002, 2016 et 2017. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco en 1981, la Grande barrière s'étend sur environ 345 000 km2 le long de la côte australienne et constitue le plus vaste ensemble corallien du monde. Elle a récemment subi plusieurs épisodes sans précédent de blanchissement de ses coraux, un phénomène dû au réchauffement climatique. Mais ses récifs sont également menacés par l'acanthaster pourpre, une étoile de mer dévoreuse de coraux, par les activités industrielles ou agricoles.

Mardi, le gouvernement australien a annoncé une enveloppe de deux millions de dollars australiens (1,2 million d'euros) pour aider les chercheurs qui auraient des idées pour sauver la Grande Barrière. «Il faut une réflexion à la hauteur de l'importance du problème», a déclaré le ministre australien de l'Environnement Josh Frydenberg. «Il faut se rappeler du fait que les solutions peuvent provenir de partout.» Il a dit que cette enveloppe serait mise à disposition des «plus grands esprits scientifiques, industriels, économiques, innovants et entrepreneuriaux».

Plusieurs projets acceptés

«Les solutions peuvent être diverses, de la réduction de l'exposition des coraux aux facteurs de perturbation physique au renforcement des taux de régénération des coraux par la culture de larves attirant d'autres espèces marines importantes», a poursuivi le ministre. Jusqu'à 250 000 dollars australiens pourront être alloués dans une phase initiale de faisabilité, au cours de laquelle les chercheurs pourront tester la viabilité technique et commerciale de leurs propositions pendant six mois.

Plus d'une proposition devrait être acceptée à ce stade, a indiqué le gouvernement. Un million de dollars australiens iront au meilleur projet pour la «preuve du concept», la phase où les chercheurs développent et testent leur solution pendant une période allant jusqu'à 12 mois. Le blanchissement des coraux est un phénomène de dépérissement qui se traduit par une décoloration. Il est provoqué par la hausse de la température de l'eau, qui entraîne l'expulsion des algues symbiotiques qui donnent au corail sa couleur et ses nutriments.

Les récifs peuvent s'en remettre si l'eau refroidit, mais ils peuvent aussi mourir si le phénomène persiste. Or la Grande Barrière a connu quatre épisodes graves de blanchissement ces 20 dernières années, en 1998, 2002, 2016 et 2017.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • libre penseur le 16.01.2018 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le libéralisme en a rien à foutre qu'il demande à Trump il vient d'autoriser les forages de pétrole sur toute les côte us c'est trop tard la 6 EME extinctions de masse à commencer ,tout les scientifiques sont d'accord la dessus on peut juste limiter où freiner les dégâts ! c'est trop tard hélas !

  • Patchamama le 16.01.2018 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    1,2 million seulement pour un projet aussi important à l'échelle planétaire ?! Quand on voit que pour une poignée d'êtres humains les Etats lâchent des dizaines de millions d'euros alors qu'il n'y aura aucun retour sur investissement à l'échelle de la planète. Faut pas se demander pourquoi la Terre est dans cet état...

  • Donnie le 16.01.2018 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut réfrigérer l'océan. Ou créer un corail mutant resistant au réchaufement climatique.

Les derniers commentaires

  • Donnie le 16.01.2018 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut réfrigérer l'océan. Ou créer un corail mutant resistant au réchaufement climatique.

  • libre penseur le 16.01.2018 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le libéralisme en a rien à foutre qu'il demande à Trump il vient d'autoriser les forages de pétrole sur toute les côte us c'est trop tard la 6 EME extinctions de masse à commencer ,tout les scientifiques sont d'accord la dessus on peut juste limiter où freiner les dégâts ! c'est trop tard hélas !

    • Pareil le 16.01.2018 11:54 Report dénoncer ce commentaire

      "Libre penseur" a tout dit malheureusement...même avec une envelope de 100 mios elle est condamnée cette barrière.

    • Réaliste le 16.01.2018 12:55 Report dénoncer ce commentaire

      Et où est la cohérence du discours lorsque l'on sait que l'Etat australien à autorisé il y a peu l'exploitation pétrolière de nouveaux sites se trouvant....sur la grande barrière! Cf article L'essentiel il y a 2-3mois sur le sujet! Donc pleurer après des millions d'un côté, et détruire de l'autre pour en gagner qq uns de plus, c'est pas le serpent ultra libéral qui se mord la queue là? Si peu, si peu... Je n'aime pas la vision nihiliste de ce monde consumériste mais il faut bien l'avouer, nous ne sommes vraiment pas dans la bonne direction, et rien (ou presque) n'est fait pour nous en sortir!

  • Patchamama le 16.01.2018 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    1,2 million seulement pour un projet aussi important à l'échelle planétaire ?! Quand on voit que pour une poignée d'êtres humains les Etats lâchent des dizaines de millions d'euros alors qu'il n'y aura aucun retour sur investissement à l'échelle de la planète. Faut pas se demander pourquoi la Terre est dans cet état...