Crash du vol MH370

20 juin 2019 10:03; Act: 20.06.2019 14:28 Print

Une ascension infernale pour se suicider?

Selon une enquête menée par un ancien pilote et journaliste, le commandant de bord du vol MH370, suicidaire, aurait délibérément fait tomber l'avion.

storybild

Un examen du simulateur de vol aurait démontré que le commandant de bord avait répété plusieurs fois l'itinéraire fatal. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Saura-t-on un jour ce qui s'est passé à bord du vol MH370, disparu le 8 mars 2014 après avoir quitté Kuala Lumpur? Les théories plus ou moins crédibles se multiplient depuis plus de cinq ans, les experts de tous bords rivalisant de savoir et d'ingéniosité pour faire valoir leur point de vue. Une explication inédite vient éclairer d'un nouveau jour l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aéronautique. Elle émane de William Langewiesche, journaliste et ancien pilote, dont l'enquête figure dans le magazine américain The Atlantic

S'appuyant sur le témoignage de plusieurs proches du pilote Zaharie Ahmad Shah, l'Américain affirme qu'il souffrait de dépression. «Seul et triste», le Malaisien souffrait du départ de sa femme, qui l'avait quitté à cause de sa relation avec une hôtesse de l'air. Après avoir passé son temps à errer dans les pièces vides de sa maison, l'homme de 55 ans se serait laissé gagner par des idées noires. Selon Langewiesche, le pilote aurait commencé à échafauder un plan sordide: se donner la mort à bord d'un avion, emportant avec lui les 238 passagers et les membres d'équipage. Un examen du simulateur de vol que le quinquagénaire utilisait chez lui aurait par ailleurs démontré qu'il avait répété plusieurs fois l'itinéraire fatal.

Une montée à 12 000 mètres d'altitude

En s'appuyant notamment sur des données recueillies par un système de radar, le journaliste et ex-pilote explique que Shah a mis son plan à exécution en dépressurisant la cabine. Avant cela, le commandant de bord aurait tué ou neutralisé son copilote et pris le contrôle de l'appareil. Selon Langewiesche, il aurait ensuite fait monter l'avion à 12 000 mètres d'altitude dans le but d'accélérer le processus de dépressurisation. Cela «aurait été le moyen le plus simple – et probablement le seul – de contenir une potentielle rébellion des passagers s'apercevant que l'avion allait s'écraser», corrobore Mike Exner, ingénieur électricien.

Par la suite, le Malaisien aurait soit attendu que le réservoir de kérosène se vide, soit délibérément précipité l'avion dans l'eau pour qu'il se désintègre. La théorie de Langewieschese se heurte déjà à des détracteurs: l'analyste Clive Irving ne croit pas aux idées suicidaires du pilote et rappelle que l'enquête officielle menée par la Malaisie avait mis en lumière «un homme au sommet d'une carrière réussie», avec une solide expérience de vol. En mai 2018, le gouvernement malaisien avait cependant officiellement avoué être incapable de dire ce qu'est devenu le Boeing 777.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • kniptchen le 20.06.2019 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les USA surveillent tout, les vols intercontinentaux et les communications mais dans ce cas, ils n’ont jamais rien dévoilé. Etonnant. Ils savent tout des missiles russes, iraniens, nord coréens, mais un très gros avion Boeing, qui se déroute en direction d’une de leurs bases les plus secrètes, et ils n’ont rien vu. Etrange.

  • Gromper le 20.06.2019 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    ce ne sont que des suppositions absurdes. Nous ne saurons jamais la vérité et les pauvres familles des victimes non-plus....triste pour eux

  • AirMan le 20.06.2019 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    Cette théorie n'a rien d'inédit. Elle a déjà été avancée à plusieurs reprises. Elle semble tout à fait plausible, mais sans boîte noire, elle est impossible à prouver.

Les derniers commentaires

  • tomek le 21.06.2019 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est plutôt la qu'est la solution du mystère. des pêcheurs des Maldives ont vu l'avion changer de cap et voler à basse altitude en direction de la base... les témoignages sont nombreux... bref

  • kniptchen le 20.06.2019 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les USA surveillent tout, les vols intercontinentaux et les communications mais dans ce cas, ils n’ont jamais rien dévoilé. Etonnant. Ils savent tout des missiles russes, iraniens, nord coréens, mais un très gros avion Boeing, qui se déroute en direction d’une de leurs bases les plus secrètes, et ils n’ont rien vu. Etrange.

    • Spirou le 21.06.2019 06:02 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait d’accord!! Je reste persuadé que c’est la solution de l’enigme

  • realite le 20.06.2019 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui je crois + à cette version

  • MH370 addict le 20.06.2019 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une theorie parmi d'autres aussi peu etayee par les faits que les autres theories. Les plus pres de la verite sont sans doute le groupe Captio ou Jeff wise. Il y a d'autres enjeux derriere cela, qu'un simple suicide.

  • AirMan le 20.06.2019 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    Cette théorie n'a rien d'inédit. Elle a déjà été avancée à plusieurs reprises. Elle semble tout à fait plausible, mais sans boîte noire, elle est impossible à prouver.