Mystère

27 juin 2019 08:08; Act: 27.06.2019 12:43 Print

Un Australien est-​​il détenu en Corée du Nord?

L'Australie a annoncé jeudi qu'elle demandait «une clarification urgente» sur le sort d'un citoyen australien qui pourrait être détenu en Corée du Nord.

storybild

Sigley étudie à Pyongyang et dirige par ailleurs une société spécialisée dans les voyages en Corée du Nord. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministère australien des Affaires étrangères a indiqué qu'il était en contact avec la famille de cet Australien identifié par des médias en langue coréenne comme Alek Sigley, «qui serait détenu en Corée du Nord». Sigley se trouve à Pyongyang pour étudier la littérature coréenne à l'université Kim Il-sung. Il dirige par ailleurs une société spécialisée dans les voyages en Corée du Nord.

Il a écrit des articles sur les restaurants de Pyongyang et d'autres sujets pour NK News, un site web américain basé à Séoul qui fournit des informations et des analyses sur la Corée du Nord. Ses dernières publications sur les réseaux sociaux datent d'il y a trois jours. «Le ministère souhaite une clarification urgente», selon un communiqué de Canberra. L'Australie n'a pas de mission diplomatique à Pyongyang où elle est représentée par l'ambassade de Suède. Canberra déconseille à ses citoyens les voyages non essentiels en Corée du Nord, où plusieurs étrangers ont déjà été détenus.

Un master de littérature coréenne

En janvier, Sigley décrivait dans un post son grand intérêt pour l'Asie et le socialisme et relatait son premier voyage en Corée du Nord en 2012. De père anglo-australien et de mère chinoise, Sigley a étudié à l'université Fudan à Shanghaï et en Corée du Sud avant de se rendre à Pyongyang, selon son récit. «J'ai entrepris un master de littérature coréenne. Comme je suis le seul étudiant étranger dans ce programme, mes cours sont en tête à tête avec le professeur», a-t-il expliqué.

Dans un article écrit pour le quotidien britannique The Guardian et publié en mars, Sigley se félicitait d'avoir une liberté de mouvement exceptionnelle pour un résident étranger à Pyongyang. «Je suis libre de circuler dans la ville, sans que personne ne m'accompagne. Les interactions avec les habitants peuvent parfois être limitées, mais je peux faire des courses et dîner presque partout où je le désire», déclarait-il.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sergeï le 27.06.2019 16:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S'il est détenu là-bas on ne saura rien car la Corée du Nord est la dictature la plus féroce et la plus fermée au monde.

Les derniers commentaires

  • Sergeï le 27.06.2019 16:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S'il est détenu là-bas on ne saura rien car la Corée du Nord est la dictature la plus féroce et la plus fermée au monde.