Aéroport de Zaventem

23 mars 2016 14:25; Act: 23.03.2016 17:04 Print

Un coup de fil, mardi à 7h59, et puis plus rien

Alexander et Sascha, frère et sœur néerlandais, n'ont toujours pas donné signe de vie depuis les attentats de mardi. Leur famille s'en remet aux réseaux sociaux.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Alexander et Sascha Pinczowski, frère et sœur originaires de Maastricht (sud-ouest des Pays-Bas), se trouvaient tous les deux dans le hall d'entrée de l'aéroport de Bruxelles quand les bombes ont explosé. Les deux jeunes gens, âgés d'un vingtaine d'années, s'apprêtaient à prendre un vol à destination de New York. Ils vivent aux États-Unis. À 7h59, juste avant les explosions, Alexander et Sascha étaient au téléphone avec leur famille, rapporte le site belge 7 sur 7. Ils voulaient prévenir leurs proches qu'ils étaient bien arrivés à l'aéroport.

Durant cette conversation téléphonique, la famille a entendu une détonation et des bruits de verre brisé. Et puis, plus rien. Plus de 24 heures après les attentats, l'entourage de Sascha et Alexander est toujours sans nouvelles d'eux. Ils sont tous les deux injoignables et leur famille est rongée par l'inquiétude: «On s'affole dans tous les sens. J'espère qu'on nous informera rapidement car cette incertitude est insupportable», a confié leur tante au site néerlandais 1Limburg. Comme ce fut le cas de beaucoup de proches des victimes des attentats de Paris, la famille des disparus tente désespérément d'obtenir des nouvelles via les réseaux sociaux.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • clemence le 23.03.2016 17:38 Report dénoncer ce commentaire

    Difficile de rester positif alors que ces 2 personnes ne répondent pas et n'appellent pas. Le seul espoir : les retrouver blessés dans un hôpital. Espérons une bonne issue.

  • Parabellum le 24.03.2016 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    C'est horrible et si on veut que cela cesse il faut pousser nos gouvernements à agir vraiment comme des pays en guerre, faire des petitions et des manifestations de colère. Les minutes de silence ne servent à rien contre ces barbares. Les fiches S non plus si on attend qu'ils passent à l'acte. Il est peut être temps d'arrêter en amont tous les traitres à nos nations et valeurs pour les emprisonner et les expulser. Parce que malheureusement on arrivera plus faire passer la peine de mort qu'il mérite. C'est ça ou l'extrême droite reprendra les commandes de l'Europe. Meditez là dessus camarades

  • Fernand le 23.03.2016 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Restons positif... de tout coeur avec les familles

Les derniers commentaires

  • realite le 24.03.2016 10:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    +1 parabellum

  • Parabellum le 24.03.2016 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    C'est horrible et si on veut que cela cesse il faut pousser nos gouvernements à agir vraiment comme des pays en guerre, faire des petitions et des manifestations de colère. Les minutes de silence ne servent à rien contre ces barbares. Les fiches S non plus si on attend qu'ils passent à l'acte. Il est peut être temps d'arrêter en amont tous les traitres à nos nations et valeurs pour les emprisonner et les expulser. Parce que malheureusement on arrivera plus faire passer la peine de mort qu'il mérite. C'est ça ou l'extrême droite reprendra les commandes de l'Europe. Meditez là dessus camarades

  • clemence le 23.03.2016 17:38 Report dénoncer ce commentaire

    Difficile de rester positif alors que ces 2 personnes ne répondent pas et n'appellent pas. Le seul espoir : les retrouver blessés dans un hôpital. Espérons une bonne issue.

    • Peace & Love le 23.03.2016 19:53 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis d'accord avec vous, c'est impossible de demander à ces personnes de rester positives. Mais de tout cœur avec vous tous

  • Fernand le 23.03.2016 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Restons positif... de tout coeur avec les familles

  • Vanille le 23.03.2016 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    Courage à la famille....restons positif