Pour pédophilie

17 octobre 2019 10:54; Act: 17.10.2019 11:32 Print

Un curé de Bastogne défroqué par le pape

BASTOGNE – Après avoir abusé d’élèves du séminaire dans les années 1970, l’abbé Henri Mathieux a perdu son titre de prêtre. Le pape François est intervenu.

storybild

Le pape François est intervenu pour que le prêtre pédophile retourne à son état laïque.

Sur ce sujet
Une faute?

Neuf enfants, au moins, ont été abusés vers 1972, par un abbé qui était professeur de latin et de religion au séminaire de Bastogne, école très réputée en province belge de Luxembourg, également fréquentée, à l’époque, par de nombreux élèves luxembourgeois.

La conférence épiscopale de Belgique, organe réunissant les évêques du royaume, a précisé, ce jeudi, dans les pages de La Meuse, que l’abbé Henri Mathieux, 79 ans aujourd’hui, avait été réduit à son état de laïque par le pape. «Une sanction définitive rare», souligne encore le quotidien régional belge.

«Mon combat n'était pas vain»

Âgé de 13 ans lorsqu’il a été victime de cet abbé pédophile, Gabriel Frippiat a livré son témoignage. «J’adorais jouer au foot et il venait y jouer avec nous dans la cour», se souvient la victime. «Il abusait de son autorité et il m’appelait deux à trois fois par semaine, dans sa chambre, dans son bureau, durant deux ans».

Gabriel Frippiat reconnaît encore dans les pages de La Meuse qu’il a attendu 2007 «pour en parler à sa compagne». Une procédure judiciaire a ensuite été engagée en octobre 2010 avec une plainte déposée auprès de la police belge. «Je n’ai pas d’animosité», conclut Gabriel Frippiat, qui salue le geste du Pape. «En reconnaissant la culpabilité de l’abbé Henri Mathieux, je suis reconnu comme une victime. Mon combat n’était pas vain et j’espère qu’il permettra à d’autres personnes de franchir le pas».

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • j-pierre le 17.10.2019 12:05 Report dénoncer ce commentaire

    Comme dans la plupart des cas, se sont les victimes qui ne parlent pas car ils culpabilisent. Les agresseurs, quant à eux, récidivent sans état d' âme quitte à piétiner le traumatisme de leurs victimes. Certaines personnes n' ont aucun scrupule à profiter de leur position de dominants pour abuser des plus faibles, ceci dans tous les pans de notre société et malgré les différentes croyances.

  • Baudouin le 17.10.2019 20:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pédophile n'a rien à voir avec célibat, mariage, homosexualité ou hétérosexualité. C'est une perversion sexuelle qui concerne croyant ou non croyant. Ici, il doit être exemplaire, ce qui est loin d'être le cas. Qui plus est, l'éloigner définitivement de toute victime potentielle. L'excommunication, mesure disciplinaire religieuse, serait pour le moins nécessaire...

  • Julien le 17.10.2019 15:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Réduit à son état laïque, non mais c'est une mascarade. Il devrait terminer en prison et purger sa peine. Tout le monde n'a pas le même régime de faveur.... L'église a ses passes droits.

Les derniers commentaires

  • Ant le 18.10.2019 10:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les curés se couvrent entre eux enfin il se passe quelque chose au sein de l’eglise mais ça fait longtemps que je ne respecte plus les religieux

  • Kylo le 18.10.2019 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    Et au Luxembourg? Rien ne se passe? L'Eglise reste sourde aux plaintes des jeunes abusés par les prêtres?...Et la justice, elle fait quoi?

  • sandra le 18.10.2019 03:38 Report dénoncer ce commentaire

    j irais plus loin, il mérite minimum 9x100 coups d'osier.

  • Baudouin le 17.10.2019 20:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pédophile n'a rien à voir avec célibat, mariage, homosexualité ou hétérosexualité. C'est une perversion sexuelle qui concerne croyant ou non croyant. Ici, il doit être exemplaire, ce qui est loin d'être le cas. Qui plus est, l'éloigner définitivement de toute victime potentielle. L'excommunication, mesure disciplinaire religieuse, serait pour le moins nécessaire...

  • Cata le 17.10.2019 15:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Espérons que notre nouveau cardinal Hollerich va aider à faire bouger le clergé de réformer et d'autoriser le mariage des prêtres et l'ordination des femmes.