Après la fusillade

15 février 2018 09:58; Act: 15.02.2018 10:46 Print

Un ex-​​agent du FBI et de la CIA éclate en sanglots

Un ancien responsable de la CIA et du FBI, interrogé en direct après la fusillade de Parkland, n'a pas pu retenir ses larmes.

Sur ce sujet
Une faute?

«Ne pouvons-nous pas reconnaître dans ce pays que nous ne pouvons pas accepter cela? Je ne peux pas, je suis désolé», a déclaré Philip Mudd, qui intervenait sur CNN peu de temps après la fusillade dans le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland en Floride, qui a fait 17 morts. Bouleversé, cet expert de la lutte antiterroriste n'a pu contenir ses larmes.

Les fusillades sont particulièrement récurrentes dans les écoles américaines: il y en a déjà eu 18 en 2018 en comptant celle du lycée Marjory Stoneman Douglas. Depuis le massacre de Sandy Hook, une école primaire du Connecticut où furent abattus il y a cinq ans 20 enfants âgés de 6 et 7 ans, les procédures d'alerte et les exercices d'entraînement se sont multipliés dans les établissements scolaires américains. L'objectif de ces formations est d'apprendre aux écoliers comment réagir face à un individu tirant à l'aveugle dans le but de faire un maximum de victimes.

«Il s'agit de la 291e fusillade en milieu scolaire depuis le début de 2013», souligne Shannon Watts, fondatrice de «Moms Demand Action For Gun Sense In America», une organisation qui lutte contre la prolifération des armes à feu.

(MC/L'essentiel/AFP)