En Afrique du Sud

26 août 2020 09:31; Act: 26.08.2020 09:54 Print

Un gardien meurt empalé par une éléphante

Sans le vouloir, un gardien du Parc Kruger a effrayé des éléphants. L’un des animaux l’a chargé, ne lui laissant aucune chance. Il a succombé dans les bras de sa compagne.

storybild

Sheldon Hooper travaillait depuis 18 mois à Thornybush, où il avait rencontré sa petite amie. (photo: Facebook)

Sur ce sujet
Une faute?

Un gardien du célèbre Parc Krueger a trouvé la mort la semaine dernière. Sheldon Hooper, 27 ans, était en train d’effectuer des contrôles sur une clôture électrique avec un collègue quand il est tombé sur un groupe de pachydermes composé de trois éléphantes et de six petits. Normalement, aucun animal sauvage n’aurait dû se trouver à l’intérieur de ce périmètre de sécurité, situé à Thornybush Waterside Lodge, près de Hoedspruit.

Effrayée, une éléphante de 3,5 tonnes a chargé le gardien, qui s’est retourné et a pris la fuite. Le malheureux n’avait parcouru qu’une dizaine de mètres quand le pachyderme, qui peut courir à 20 km/h, lui a planté ses défenses dans le corps. «L’une a pénétré juste au-dessus de son cœur, sous la clavicule, et l’autre a provoqué une blessure béante à la jambe», explique au «Mirror» Trevor Jordan, PDG de Thornybush Waterside Lodge.

Éléphante pas euthanasiée

Le collègue de Sheldon s’est précipité pour aller chercher de l’aide tandis que la victime, encore consciente, appelait son supérieur ainsi que sa petite amie. «Ils sont arrivés sur place et Sheldon leur a expliqué comment poser un garrot mais il a succombé à ses blessures après 20 minutes», indique Trevor Jordan. Le jeune homme est décédé dans les bras de sa compagne Rebecca, qui travaille elle aussi au Parc Kruger.

Après le drame, le PDG de Thornybush a consulté un expert pour savoir s’il fallait euthanasier l’éléphante en question. Localisé, l’animal «semblait détendu et ne montrait aucun signe d’agressivité. Nous avons donc décidé de ne pas euthanasier l’éléphante», explique Trevor Jordan. Il est probable que le troupeau était passé par la porte principale ou franchi une barrière pour pénétrer dans la réserve qui borde le parc.

Sheldon travaillait depuis 18 mois à Thornybush, où il avait rencontré Rebecca. «Il était exceptionnellement bon dans son travail et connaissait très bien les éléphants. Comme vous pouvez l’imaginer, nous sommes tous très traumatisés ici», a confié son supérieur.

(L'essentiel/joc)