Première mondiale

06 octobre 2021 16:52; Act: 07.10.2021 07:38 Print

Un implant cérébral vainc la dépression résistante

Pour la première fois, un dispositif médical implanté dans le cerveau d’une patiente a permis de guérir sa dépression.

Sur ce sujet
Une faute?

«Cette étude ouvre la voie à un nouveau paradigme dont la psychiatrie a désespérément besoin»: le professeur en psychiatrie Andrew Krystal ne mâche pas ses mots. Ce dernier fait partie de l’équipe de l’institut de neuroscience de l’Université de San Francisco qui a fait une grande avancée dans le traitement de la dépression résistante, c’est-à-dire qui résiste aux traitements. En effet, les chercheurs ont développé un système d’implant cérébral qui, pour la première fois, a donné des résultats probants sur une patiente.

La femme de 36 ans assure que cette thérapie lui a quasiment sauvé la vie, elle qui pensait ne jamais pouvoir se sortir du trou dans lequel la maladie l’a plongée: «J’étais à bout, a déclaré la patiente qui a demandé à être connue sous son prénom, Sarah. J’étais gravement déprimée. Je ne me voyais pas continuer si c’était tout ce que j'étais capable de faire, si je ne pouvais jamais aller au-delà de ça. Ce n’était pas une vie qui valait la peine d’être vécue».

Traitement personnalisé

Le système médical implanté à Sarah fonctionne grâce à des stimulations électriques au cœur du cerveau. Il s’agit d’enregistrer des ondes cérébrales du patient, afin d’identifier des biomarqueurs personnalisés qui expriment spécifiquement le schéma cérébral du patient. C’est là où les symptômes dépressifs se manifestent et où la stimulation peut contrecarrer ces symptômes. Une deuxième étape consiste à fixer l’implant et à connecter les électrodes aux biomarqueurs.

Ensuite, la stimulation qui diminue les symptômes se déclenche uniquement lorsque les biomarqueurs desdits symptômes font leur apparition. Reste à connaître l’évolution de ces marqueurs dans le temps: «Nous devons voir si le biomarqueur ou le circuit cérébral d’un individu change au fil du temps, à mesure que le traitement se poursuit», ajoute Katherine Scangos, psychiatre de l’Université de San Francisco.

(L'essentiel/lom)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Para d'ox le 06.10.2021 18:03 Report dénoncer ce commentaire

    C'est super, dorénavant, on pourra vivre heureux tout en ayant une vie vraiment pourrie...

  • GroDom le 07.10.2021 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bienvenue à l'intérieur de la Matrice

  • Face Bookotomisés le 06.10.2021 17:36 Report dénoncer ce commentaire

    Et contre les fake-news qu'est ce qu'on peut installer??

Les derniers commentaires

  • Non sans façon le 07.10.2021 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    Qui définit la normalité, qui engendre la dépression? Est-ce que son implant va régler ses problèmes à sa place? La psychiatrie à l'américaine : tout se règle avec un traitement, mais aucune solution pour régler le problème à la source. Au lieu de ça, des idées sorties de romans de SF qui font bien peur.

  • GroDom le 07.10.2021 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bienvenue à l'intérieur de la Matrice

  • elle le 07.10.2021 07:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pour les c…. Ils o t rien trouvé encore??? Parce qu’il va falloir en produire beaucoup

  • fidelOpost le 06.10.2021 21:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En tous cas jackpot assuré à celui qui inventera l’implant cérébral contre la connerie.

  • d or le 06.10.2021 20:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait alors l implanter aux soignants qui souffrent des conditions de travail et d agressions , Combien de soignants ont parlé à stm itm ? Trop et beaucoup d autres ne parlent pas restent silencieux et leur silence leur souffrance inquiètent

    • Freddy le 07.10.2021 09:27 Report dénoncer ce commentaire

      Il ne faut pas rester silcencieux !