En Chine

22 septembre 2020 08:35; Act: 22.09.2020 10:09 Print

Un magnat anti-​​Xi Jinping en prison pour «corruption»

Un médiatique ex-patron chinois, connu pour ses diatribes contre le pouvoir et le président Xi Jinping, a été condamné mardi, à 18 ans d'emprisonnement pour «corruption».

storybild

Ren Zhiqiang, ancien dirigeant d'un groupe immobilier public, était jusqu'à sa récente exclusion en juillet un membre de longue date du Parti communiste (PCC). (photo: Beijing Tsinghua University CIDEG Center.)

Sur ce sujet
Une faute?

Un médiatique ex-patron chinois, surnommé «le Canon» en raison de ses diatribes régulières contre le pouvoir et le président Xi Jinping, a été condamné mardi, à 18 ans d'emprisonnement pour «corruption», selon un tribunal. Le richissime Ren Zhiqiang, ancien dirigeant d'un groupe immobilier public, était jusqu'à sa récente exclusion en juillet un membre de longue date du Parti communiste (PCC). Âgé de 69 ans, il est connu pour sa liberté de parole. Il avait disparu des radars en mars, peu après avoir publié sur internet un article acerbe fustigeant la réponse des autorités à l'épidémie de Covid-19 - apparue fin 2019 dans la métropole de Wuhan (centre).

Ren Zhiqiang avait notamment accusé le président Xi Jinping d'être un «clown» et le gouvernement d'avoir tardé à réagir. Il avait été placé sous enquête en avril pour «violation de la discipline». Il a été condamné mardi à 18 ans d'emprisonnement et à 4,2 millions de yuans (530 000 euros) d'amende pour «corruption, acceptation de pots-de-vin, détournements de fonds publics et abus de pouvoir», a indiqué le tribunal populaire intermédiaire n°2 de Pékin.

L'Internet davantage censuré

Selon le jugement, l'ex-président du groupe immobilier public Beijing Huayuan a touché entre 2003 et 2017 quelque 1,25 million de yuans (160 000 euros) de dessous-de-table. Il aurait par ailleurs utilisé à son profit personnel ou détourné environ 111 millions de yuans (13,9 millions euros) de fonds publics. Selon le verdict, Ren Zhiqiang «a avoué tous ses crimes» et «ne fera pas appel». L'immobilier a longtemps été en Chine un secteur particulièrement frappé par la corruption, dans un pays qui depuis 40 ans connaît une frénésie de constructions au diapason de son développement économique.

Xi Jinping a lancé à son arrivée au sommet de l’État en 2013 une vaste campagne anti-corruption. Populaire auprès de l'opinion, l'opération est également soupçonnée de servir à faire tomber des personnalités gênantes. Membre du PCC de 1974 à 2020, Ren Zhiqiang avait sur le réseau social Weibo des dizaines de millions d'abonnés, friands de ses coups de gueule. Son compte avait été désactivé en 2016 après la publication d'un message critiquant un discours de Xi Jinping, lequel exhortait les médias officiels à servir le Parti.

La société civile est sous forte pression depuis quelques années en Chine. L'internet est davantage censuré, des avocats sont inquiétés voire détenus et des professeurs d'universités font état de nombreuses atteintes à leurs libertés d'enseignement.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Titus le 22.09.2020 11:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Partout dans le monde ? Non, et heureusement. Vous pouvez être contre Bettel et dénoncer son népotisme sans vous retrouver derrière les barreaux, ou que le fisc enquête sur vous, votre famille.

  • Korrupt le 22.09.2020 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Il serait pour Xi-Jinping il serait toujours libre...en Chine comme partout dans le monde il faut savoir choisir son camp !!!

  • Unicorn.lu d'URSS/Russie le 22.09.2020 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Président a tous les droits, il faut arrêter de critiquer !

Les derniers commentaires

  • Rahhh la vache le 22.09.2020 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je parie que la soit disant corruption a été monté de toute pièce.

  • Unicorn.lu d'URSS/Russie le 22.09.2020 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Président a tous les droits, il faut arrêter de critiquer !

  • Titus le 22.09.2020 11:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Partout dans le monde ? Non, et heureusement. Vous pouvez être contre Bettel et dénoncer son népotisme sans vous retrouver derrière les barreaux, ou que le fisc enquête sur vous, votre famille.

  • Korrupt le 22.09.2020 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Il serait pour Xi-Jinping il serait toujours libre...en Chine comme partout dans le monde il faut savoir choisir son camp !!!

    • Nocichock le 22.09.2020 10:54 Report dénoncer ce commentaire

      Comment est ce pour Navalny? Quel camp devrait il choisir? Il a choisi un camp anti Kremlin, mais il est aussi dans un camp anti-autres opposants. Alors quoi faire?

    • Korrupt le 22.09.2020 12:07 Report dénoncer ce commentaire

      Il serait du cotê de Putin il aurait pas de problèmes...