Turquie

08 août 2020 11:38; Act: 08.08.2020 12:17 Print

Un mannequin ukrainien battu par des videurs

L’Ukrainienne Daria Kyryliuk s’est fait tabasser par les agents de sécurité d’un club pendant ses vacances en Turquie.

storybild

La jeune femme a montré son visage ensanglanté sur Instagram pour illustrer son propos.

Sur ce sujet
Une faute?

Daria Kyryliuk nous gratifie plutôt sur Instagram d’images d’elle posant de manière «naturelle» en bikini. Et pourtant le 3 août dernier, le jeune modèle ukrainien a publié une photo de son visage couvert de sang. L’incident se serait déroulé au Momo Beach Club, une boîte de nuit privée de la station balnéaire de Cesme en Turquie. «Je ne veux pas garder le silence, mais plutôt rapporter ce qui m’est arrivé avec mon copain et mon groupe d’amis», a expliqué la jeune femme de 24 ans sur son compte Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

I don’t wanna keep quiet and tell the story what happened to me, my boyfriend and our group. We were attacked by the security of Momo Beach( Çeşme, Turkey). Four girls were punched on the face (including me) and the guys were badly hurt. We gave police detailed reports. We should not turn a blind eye to what happened and stop #stoptheviolenceagainstwomen Sessiz kalmak istemiyorum ve hikayemi bana, erkek arkadaşım ve grubumuza ne olduğunu anlatmak istiyorum. Momo Plajı'nın (Çeşme, Türkiye) güvenliği bize saldırdı. Dört kız (ben dahil) yüzüne yumruk atıldı ve çocuklar kötü yaralandı. Polise ayrıntılı raporlar verdik. Olanlara kör bir göz çevirip durmamalıyız #stoptheviolenceagainstwomen #metoo @momodalyan @milliyetcomtr @hurriyetkelebek @hurriyetcomtr @sabah @takvim Я не хочу молчать и рассказывать историю, что случилось со мной, моим парнем и нашей группой. На нас напала служба безопасности пляжа Момо (Чешме, Турция). Четыре девушки были избиты по лицу (включая меня), и парни сильно пострадали. Мы дали полиции подробные отчеты. Мы не должны закрывать глаза на то, что произошло! #challengeaccepted

Une publication partagée par Daria Kyryliuk (@dariakyryliuk) le

D’après sa description des événements, Daria et ses amis ont été attaqués vendredi par un employé de la sécurité du Momo Beach Club. «Nous avons été attaqués. Quatre filles, dont moi-même, ont été frappées au visage et les hommes qui nous accompagnaient ont aussi été salement amochés, écrit-elle. Nous avons donné des rapports détaillés à la police. Nous ne devons pas fermer les yeux sur ce qui s’est passé. Arrêter la violence contre les femmes».

L’affaire a même pris une tournure diplomatique puisqu’elle a été personnellement condamnée par le ministre turc du Tourisme, Mehmet Nuri Ersoy. Le club mis en cause nie toute responsabilité et explique que la jeune femme aurait en réalité été frappée par son propre petit ami. La boîte de nuit a affirmé que le modèle était «accompagné par des gardes du corps de son amant» et a montré une «attitude agressive» envers les employés et certains clients. Selon eux, des images de vidéosurveillance (voir ci-dessous) pourraient aider à clarifier les circonstances de l’agression et montreraient que la jeune femme a bien été battue par son copain.

«C’est incroyable les efforts que le Momo doit faire pour nous détruire», a commenté Daria. Elle dit avoir été prise d’une crise de panique à la suite de son agression et les images montreraient plutôt son ami en train d’essayer de la calmer. À la suite de l’incident, le restaurant et le bar de plage du Momo Beach Club ont été fermés sur demande du gouverneur régional, apparemment en raison de la violation des protocoles de distance sociale en raison du coronavirus.

(L'essentiel/cga)