Au Sri Lanka

13 mai 2019 09:45; Act: 13.05.2019 10:34 Print

Un message sur Facebook a mis le feu aux poudres

Le Sri Lanka a bloqué, lundi, l'accès de Facebook, WhatsApp et plusieurs autres réseaux sociaux, à la suite d'émeutes antimusulmanes, dans plusieurs villes.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Sri Lanka a bloqué, lundi, l'accès de Facebook, WhatsApp et plusieurs autres réseaux sociaux à la suite d'émeutes antimusulmanes, dans plusieurs villes, quelques semaines après les attentats de Pâques qui avaient notamment visé des églises. Des groupes chrétiens ont attaqué dimanche des magasins tenus par des musulmans dans la ville de Chilaw, dans le nord-ouest, en réaction à un commentaire posté sur Facebook par un commerçant, a précisé la police.

«Ne riez plus, 1 jour vous allez pleurer», avait écrit sur Facebook un commerçant musulman. Des chrétiens de la région ont vu dans ce post un avertissement sur l'imminence d'une nouvelle attaque. La foule a mis son commerce à sac, entraînant l'intervention des forces de l'ordre, et la mise en place d'un couvre-feu, dimanche après-midi.

Facebook, WhatsApp ou encore Instagram

Les forces de sécurité ont tiré en l'air pour disperser la foule, mais d'autres villes ont été le théâtre d'actes de violence visant des musulmans. Les réseaux sociaux ont été bloqués afin d'empêcher qu'ils soient utilisés pour attiser les tensions. Un gang de motards a attaqué des magasins dans la localité de Kuliyapitiya, où quatre personnes ont été arrêtées, selon les autorités. Des dizaines de personnes ont ensuite assiégé le poste de police où les quatre étaient détenus, entraînant leur libération.

«Nous appelons les membres de la communauté musulmane à la patience et à éviter de poster des choses qui ne soient pas nécessaires sur les réseaux sociaux», a déclaré le clergé islamique, All Ceylon Jamiyyathul Ulama (ACJU). Des fournisseurs d'accès Internet ont dit avoir reçu l'ordre du régulateur des télécoms de bloquer les accès à Facebook, WhatsApp ou encore Instagram.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Russe le 13.05.2019 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà le résultat des "réseaux sociaux", il faut mieux contrôler Internet et tout bloquer s'il faut, ils ont raison !

  • wait & see le 13.05.2019 11:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le commencement de quoi???

  • georgette le 13.05.2019 19:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’éducation. Le seul remède dans ce monde de fous.

Les derniers commentaires

  • Logique actuelle le 13.05.2019 21:31 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que ce genre de phénomène n'étonne plus personne..

  • georgette le 13.05.2019 19:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’éducation. Le seul remède dans ce monde de fous.

    • Mohammad Jean-Charles le 13.05.2019 22:35 Report dénoncer ce commentaire

      Bravo, en effet, le manque d'éducation nous mène sur cette pente fatale qui à son tour nous mènera à tout un pays à feu et à sang. C'est une triste vérité.

  • Soleil le 13.05.2019 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Yang-Ying Marc Dutroux est baptisé ça en fait juste un chrétien. Comment peut-on encore croire en 2019 que l’étiquette qu’on nous colle à la naissance puisse être synonyme de bien ou de mal?????

  • Iffy le 13.05.2019 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Les deux religions principales du Sri Lanka sont le Bouddhisme et l'Hindouisme. Ces deux religions font 98% du pays. Ceux qui se font la guerre sont des Musulmans et des Chrétiens.... un peu étrange ne trouvez vos pas?

    • duvaro le 13.05.2019 13:29 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement!

    • @Iffy le 13.05.2019 16:43 Report dénoncer ce commentaire

      Les chiffres réels: Bouddhisme 70%, hindouisme 13%, musulmans 9,7%, chrétiens 7,3%.

    • Iffy le 13.05.2019 21:53 Report dénoncer ce commentaire

      Les chiffres diffèrent selon les sources. J'ai sous les yeux un journal français du mois de mai qui dit: bouddhisme 72%, hindouisme 15%, musulmans 6%, chrétiens 7%. En fait ce que je veux dire est que le bouddhisme et l'hindouisme sont largement majoritaires et que se sont les deux religions traditionnelles

  • wait & see le 13.05.2019 11:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le commencement de quoi???