Météore vs Terre

19 mars 2019 17:14; Act: 20.03.2019 11:10 Print

Un météore cause une explosion énorme

Une pierre de dix mètres de diamètre a causé une explosion puissante comme dix fois Hiroshima, le 18 décembre. Les instruments de mesure de la guerre froide l'indiquent tardivement.

storybild

Photo d'illustration.

Sur ce sujet
Une faute?

Le 18 décembre 2018 à 11h48 du matin, 25,6 kilomètres au-dessus de la mer de Bering, un gros rocher spatial fonçant droit sur la Terre à 32 kilomètres par seconde (plus de 115 000 km/h) a explosé en entrant dans l'atmosphère, se consumant dans une gigantesque boule de feu.

Seuls les poissons ont peut-être été témoins de l'événement. Mais des satellites militaires américains ont perçu l'explosion et l'armée de l'air a informé la Nasa, qui a ajouté l'événement dans sa base de données recensant les boules de feu depuis 1988. Le phénomène a été décrit lundi à une conférence de sciences planétaires à Houston (Texas).

Plus de 10 fois la force d'Hiroshima

L'énergie dégagée par l'explosion est estimée à 173 kilotonnes par le Centre d'étude des objets proches de la Terre de la Nasa. Par comparaison, la bombe atomique qui a rasé Hiroshima faisait 15 kt. C'est donc la plus puissante explosion dans le ciel depuis les 440 kt de Tcheliabinsk, en Russie en 2013 qui avait fait 1 500 blessés en raison des vitres ayant volé en éclats notamment. Un météore est le phénomène lumineux résultant de l'entrée dans l'atmosphère d'un astéroïde ou d'un autre corps céleste. C'est une étoile filante. Si tout ne se vaporise pas dans l'atmosphère et qu'un morceau atterrit, on parle de météorite.

Quand Simon Proud, météorologue et spécialiste des données satellitaires à l'université d'Oxford, a entendu parler du météore par un article de la BBC lundi, il a eu l'idée de vérifier les archives d'images collectées par le satellite météo japonais Himawari et enregistrées par son centre en permanence, a-t-il dit mardi à l'AFP. Bingo: le satellite était passé au bon moment, au bon endroit. Simon Proud a publié l'image sur Twitter: on y distingue une petite boule de feu au-dessus des nuages et de la mer.

Dix mètres de diamètre

Trois autres satellites civils, deux de la Nasa (MODIS et VIIRS) et un européen (SLSTR), ont aussi vu l'explosion, selon M. Proud, mais les images sont moins nettes. «Cela ne m'étonne pas» qu'un météore aussi puissant se soit produit, a sobrement réagi Patrick Michel, directeur de recherche au CNRS, à l'Observatoire de la Côte d'Azur, spécialiste des astéroïdes. «Cela nous rappelle effectivement qu'il y a des tas de choses qui se passent au-dessus de notre tête et que ce serait bien de s'en préoccuper», a-t-il dit. «Cela nous rappelle que même si c'est le risque naturel le moins probable pour nous, c'est un risque qui existe et sur le long terme il va finir par se concrétiser», poursuit-il.

Ce rocher faisait environ dix mètres de diamètre. La menace la plus importante concerne les objets de plus de 150 mètres. «Rien de très inhabituel», a aussi commenté Rüdiger Jehn, chef du bureau Défense planétaire de l'agence spatiale européenne (ESA). «Nous avons eu de la chance que ce soit au-dessus de l'océan». «Il faudrait investir un peu d'argent pour pouvoir prédire ces choses-là», a-t-il ajouté. L'ESA va demander à ses membres de l'argent pour créer un meilleur système de protection, lors d'une réunion ministérielle en novembre. «L'explosion du météore assure la promotion parfaite de notre programme, et c'est gratuit», s'est-il réjoui.

Revoir le passage de la météorite de Cheliabisnk, en Russie, le 15 février 2013, d'une puissance trente fois supérieure à l'énergie libérée par la bombe atomique d'Hiroshima:

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fabilux le 20.03.2019 10:59 Report dénoncer ce commentaire

    assez incroyable!! mais "..mesure de guerre froide.., je ne comprends pas!! c'est certain, qu'il faudrait des instruments précis pour prévoir ce genre de choses, tout est tombé dans la mer mais si les débris tombe sur une ville, c'est la catastrophe!! A revoir cette vidéo en Russie pour comprendre le risque .

  • Tonton Beber le 20.03.2019 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    Merci pour l'info, et effectivement superbes images postées par Mr Proud ... Par contre je ne comprends pas bien la signification de la phrase "Les instruments de mesure de la guerre froide l'indiquent tardivement" dans l'article.

Les derniers commentaires

  • fabilux le 20.03.2019 10:59 Report dénoncer ce commentaire

    assez incroyable!! mais "..mesure de guerre froide.., je ne comprends pas!! c'est certain, qu'il faudrait des instruments précis pour prévoir ce genre de choses, tout est tombé dans la mer mais si les débris tombe sur une ville, c'est la catastrophe!! A revoir cette vidéo en Russie pour comprendre le risque .

  • Tonton Beber le 20.03.2019 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    Merci pour l'info, et effectivement superbes images postées par Mr Proud ... Par contre je ne comprends pas bien la signification de la phrase "Les instruments de mesure de la guerre froide l'indiquent tardivement" dans l'article.