Mexique/États-Unis

19 avril 2019 08:42; Act: 19.04.2019 09:30 Print

Un millier de migrants à la frontière

Des centaines de Cubains affluent pour rêver d'une vie meilleure aux USA. À l'autre bout du Mexique, des Honduriens, Salvadoriens, Nicaraguayens et Guatémaltèques sont en route.

storybild

Photo d'illustration.

Sur ce sujet
Une faute?

Un millier de migrants cubains sont arrivés dans la ville mexicaine de Ciudad Juarez à la frontière avec les États-Unis et 400 autres ont rejoint une importante caravane de Centreaméricains qui avance vers le territoire américain dans le sud-est du Mexique, ont rapporté jeudi des sources officielles. «Les Cubains ont commencé à arriver lundi avec environ 260 personnes, mardi 252, hier (mercredi) 350 et aujourd'hui (jeudi) 130 migrants enregistrés. Un autre groupe est en attente d'enregistrement», a indiqué Enrique Valenzuela, coordinateur d'un organisme qui prend en charge les migrants de Chihuahua, l'État où se trouve Ciudad Juarez. Nombre de ces Cubains qui entendent demander l'asile aux États-Unis sont venus en famille.

Parallèlement, dans l'extrême sud du Mexique, environ 5 000 migrants de diverses nationalités ont formé plusieurs caravanes et traversent l’État du Chiapas, à la frontière avec le Guatemala, vers le territoire américain, selon l'Institut national de migration (INM). Jeudi, environ 400 Cubains ont rejoint l'une de ces caravanes - composée d'Honduriens, de Salvadoriens, de Nicaraguayens et de Guatémaltèques -, dans la municipalité de Tuzantan, après que la police les a empêchés de continuer leur voyage vers le nord à bord d'autobus.

Des centaines de milliers de migrants, notamment d'Amérique centrale, franchissent chaque année la frontière sud du Mexique avec pour but de parvenir aux États-Unis à la recherche d'une vie meilleure. Le gouvernement mexicain a annoncé mercredi qu'il allait commencer à distribuer des titres de séjour «régionaux» limitant les déplacement de ces migrants aux États du sud du pays, avec pour objectif d'empêcher leur marche vers les États-Unis. Le président américain Donald Trump - qui a déployé des militaires à la frontière avec le Mexique et veut construire un mur pour tenir à distance les migrants clandestins -, exhorte régulièrement le Mexique à arrêter les clandestins sur son sol et a menacé à de multiples reprises de fermer la frontière entre les deux pays.

(L'essentiel/afp)