Déplacement polémique

09 août 2020 11:19; Act: 10.08.2020 12:10 Print

Un ministre américain effectue une visite à Taïwan

Au grand mécontentement de la Chine, Alex Azar, ministre américain de la Santé, a débuté dimanche une visite sur l'île de Taïwan, revendiquée par Pékin.

storybild

Alex Azar effectue une visite qui pourrait envenimer les relations entre les États-Unis et la Chine. (photo: AFP/pei Chen)

Sur ce sujet
Une faute?

Un haut responsable du gouvernement américain est arrivé dimanche à Taïwan, à la tête de la plus éminente délégation américaine sur l'île depuis que Washington a cessé de la reconnaître en 1979. Au cours de ces trois jours à Taïwan, le secrétaire américain à la Santé Alex Azar doit rencontrer la présidente Tsai Ing-wen, bête noire de la Chine qui l'accuse de rechercher l'indépendance formelle de l'île de 23 millions d'habitants. M. Azar est le responsable américain de plus haut rang à se rendre à Taïwan depuis 1979.

La visite intervient au moment où les tensions s'exacerbent entre Pékin et Washington sur de nombreux sujets. En réponse à une loi draconienne imposée par Pékin à Hong Kong, Washington vient ainsi d'adopter des sanctions contre onze dirigeants de l'ex-colonie britannique, dont la cheffe de l'exécutif Carrie Lam, parallèlement à des mesures radicales contre TikTok et WeChat. M. Azar va notamment saluer les succès de Taïwan dans la gestion de l'épidémie de Covid-19, au moment où Donald Trump accuse la Chine d'être responsable de la pandémie.

La République populaire de Chine considère Taïwan comme l'une de ses provinces. L'île est dirigée par un régime rival qui s'y était réfugié après la prise du pouvoir des communistes sur le continent en 1949, à l'issue de la guerre civile chinoise. Taïwan n'est pas reconnu comme un État indépendant par l'ONU. Pékin menace de recourir à la force en cas de proclamation formelle d'indépendance à Taipei ou d'intervention extérieure. Il y a quelques jours, le gouvernement chinois a présenté la visite de M. Azar comme une menace pour «la paix et la stabilité». En dépit de sa proximité géographique et commerciale avec la Chine continentale d'où est partie l'épidémie, Taïwan a enregistré moins de 500 cas de coronavirus et seulement sept décès.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JDCJDR le 09.08.2020 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y’a pas de restaurant chinois chez lui ?

  • Non c'est pas moi c'est ma soeur le 10.08.2020 07:11 Report dénoncer ce commentaire

    Oui et alors?

Les derniers commentaires

  • Non c'est pas moi c'est ma soeur le 10.08.2020 07:11 Report dénoncer ce commentaire

    Oui et alors?

  • JDCJDR le 09.08.2020 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y’a pas de restaurant chinois chez lui ?