États-Unis

29 août 2019 20:16; Act: 30.08.2019 10:55 Print

Un ours défie son mari, elle sort la batte de baseball

Un couple de retraités raconte sa terrifiante rencontre avec un plantigrade s'étant introduit dans sa maison, lundi, dans le Colorado.

Sur ce sujet
Une faute?

Jon Johnson et son épouse George Ann Field étaient tranquillement en train de regarder la télévision chez eux à Pine (Colorado) quand ils ont entendu d'étranges bruits venant de l'étage supérieur. En arrivant dans la cuisine, l'homme de 74 ans s'est retrouvé face à une maman ours et son petit, qui était en train de manger un morceau de pain. Les animaux étaient parvenus à ouvrir la porte-fenêtre pour s'introduire chez les deux retraités.

Dans un premier temps, le septuagénaire a tenté de chasser le plantigrade en le frappant dans le ventre. «Il m'a donné un coup sur le nez. Je me suis retourné, et c'est moi qui l'a frappé sur le nez. À partir de là, nous avons commencé à faire des allers t retours, un peu comme une danse», raconte Jon à CBS Denver. Pendant que son mari luttait tant bien que mal, George a fait irruption dans la pièce, armée d'une batte de baseball.

Encore secouée par cette rencontre, l'Américaine a des trous de mémoire. «Tout ce dont je me souviens, c'est d'avoir vu cette grosse forme en face de moi. J'ai rassemblé mes forces plus que vous ne pouvez imaginer. Je ne pense pas avoir déjà été aussi puissante. J'ai frappé cette ourse aussi fort que j'ai pu, des deux mains», témoigne George. Son mari a été impressionné par la réaction déterminée de sa chère et tendre: «Quand elle a frappé l'animal, il s'est retourné si rapidement pour sortir qu'il a fait un trou dans le mur», explique l'Américain.

Jon a été blessé au visage, au torse et aux deux bras, mais son épouse s'en est sortie indemne. L'ourse soupçonnée d'avoir attaqué le couple a été retrouvée mardi matin à environ 800 mètres de la maison. L'animal a été euthanasié et des échantillons expédiés vers un laboratoire, afin de déterminer s'il s'agissait bel et bien du même plantigrade, explique 9News. Jon considère qu'il est en partie responsable de ce drame, parce qu'il utilise des mangeoires à oiseaux. «Je ne suis pas content de ça, mais en même temps, les ours qui viennent dans les maisons ont tendance à en faire à une habitude», conclut-il.

(L'essentiel/joc)