États-Unis

14 mars 2019 16:48; Act: 14.03.2019 16:59 Print

Un parrain de la mafia new-​​yorkaise abattu

Francesco «Frank» Cali avait 53 ans. Il a été tué par balle à l'extérieur de son domicile.

Sur ce sujet
Une faute?

Le chef du clan Gambino, l'une des grandes familles de la mafia italo-américaine de New York, a été tué par balle, mercredi soir, à l'extérieur de son domicile, situé sur l'île de Staten Island, a indiqué jeudi, à l'AFP, un porte-parole de la police. Aucune interpellation n'a été effectuée en lien avec cet homicide, a précisé le porte-parole.

Âgé de 53 ans et né en Sicile, Francesco «Frank» Cali faisait partie des rares chefs de clan italo-américains encore dans la force de l'âge. En 2015, plusieurs médias avaient rapporté son intronisation à la tête du clan Gambino, dont il faisait déjà officiellement partie depuis plus de vingt ans.

Clan le plus puissant des États-Unis

Fondé au début du XXe siècle, le clan fut un temps considéré comme le plus puissant des États-Unis. Mais la condamnation à perpétuité, en 1992, de John Gotti, le chef du clan qui était devenu une célébrité nationale, a porté un sérieux coup à l'organisation, qui ne s'en est jamais vraiment remise.

Comme dans beaucoup de familles mafieuses, les assassinats de membres de l'organisation sont monnaie courante. Le fondateur du clan, Salvatore D'Aquila, a été tué en 1928, puis Albert Anastasia en 1957, et Paul Castellano en 1985. Ce dernier meurtre avait été commandité par John Gotti lui-même, qui souhaitait prendre les rênes du clan.

La mafia italo-américaine est indissociable de la région de New York, voire même de l'histoire des États-Unis, depuis les années 1920, mais elle est largement passée au second plan depuis le début des années 2000.

Dépossédés par les Mexicains

En grande partie dépossédée du trafic de drogue par les cartels mexicains, elle s'est rabattue sur des activités plus locales, qu'elle maîtrise de longue date: extorsion, prêts usuraires, jeu clandestin, fraude aux cartes de crédit ou à l'assurance santé. Également concurrencée par les organisations liées à l'ancienne Union Soviétique ou l'Asie, elle reste néanmoins active, comme en ont témoigné une série de coups de filets réalisés en 2016 et 2017.

L'assassinat de Frank Cali intervient quelques jours après le décès, en prison, de Carmine Persico, chef du clan Colombo, à 85 ans. Gambino et Colombo font partie des cinq grandes familles de la mafia italo-américaine du nord-est des États-Unis, avec les Bonanno, les Genovese et les Luchese.

(L'essentiel/afp)