États-Unis

08 décembre 2021 21:11; Act: 09.12.2021 13:34 Print

Un pasteur viré par l’Église pour s’être travesti

Un pasteur de l’Indiana, qui a récemment participé à un show de drag-queen diffusé sur HBO, a été remercié par l’église dans laquelle il œuvrait. Il perd également sa maison.

Voir le diaporama en grand »

L’homme d’Église s’est travesti pour soutenir la communauté LGBTQ+ et sa fille, qui a récemment fait son coming out pansexuel.

Sur ce sujet
Une faute?

Craig Duke, pasteur à Evansville, dans l’Indiana, n’aurait pas pensé que participer à un projet de la chaîne HBO lui coûterait sa place de travail. Mais en prenant part au casting de la série documentaire «We’re Here», dans lequel il s’est travesti en drag-queen, il a été relevé de ses fonctions pastorales par l’Église méthodiste.

L’homme d’Église l’a fait pour soutenir la communauté LGBTQ+ et sa fille, qui a récemment fait son coming out pansexuel. Selon Daily Mail, l’homme espérait, par sa participation, créer un «pont» entre la communauté et l’Église. Il tenait également à montrer que la religion pouvait être totalement inclusive en accueillant des personnes de toutes les races, de tous les genres et de toutes les orientations sexuelles.

Mais ce ne fut pas du goût de son employeur, qui a adressé une lettre à ses fidèles déclarant que Craig Duke avait «semé le trouble» et devait dorénavant s’engager dans un «processus de renouvellement et de réflexion».

Avant la diffusion de l’épisode, le pasteur avait déclaré à un média local qu’il s’agissait d’une «expérience spirituelle merveilleuse, rafraîchissante, profonde et puissante».

Aujourd’hui, en plus de perdre son travail, le pasteur et sa femme devront quitter leur maison, propriété de l'Église. Une page GoFundMe a été créée afin de récolter des fonds pour lui et sa famille.

(L'essentiel/szu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • SashayAway le 09.12.2021 08:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas la religion qui parle de tolérance et de s'aimer les uns les autres?... ah au temps pour moi

  • Ouvaton le 10.12.2021 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    Avis aux" vraies Femmes Amatrices" pour un RdV de plaisirs ...Normal !

  • Paix intérieure le 09.12.2021 15:15 Report dénoncer ce commentaire

    L'Eglise tolère mais ne veut pas mettre en danger les enfants. C'est normal lorsque l'on a des troubles de la personnalité d'être mis à l’écart des prêches. Les hommes et femmes d'église sont sensés avoir trouvé leur paix intérieur.

Les derniers commentaires

  • Ouvaton le 10.12.2021 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    Avis aux" vraies Femmes Amatrices" pour un RdV de plaisirs ...Normal !

  • Paix intérieure le 09.12.2021 15:15 Report dénoncer ce commentaire

    L'Eglise tolère mais ne veut pas mettre en danger les enfants. C'est normal lorsque l'on a des troubles de la personnalité d'être mis à l’écart des prêches. Les hommes et femmes d'église sont sensés avoir trouvé leur paix intérieur.

  • SashayAway le 09.12.2021 08:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas la religion qui parle de tolérance et de s'aimer les uns les autres?... ah au temps pour moi

  • Yannick le 09.12.2021 08:03 Report dénoncer ce commentaire

    Vais faire pareil demain ou boulot, on verra bien si mon boss me garde...