Corée du Nord

24 septembre 2020 08:26; Act: 24.09.2020 09:54 Print

Un pêcheur sud-​​coréen abattu par Pyongyang

Un Sud-Coréen a disparu du bateau sur lequel il naviguait à proximité de l’île frontalière occidentale de Yeonpyeong, avant d’être abattu par les forces nord-coréennes.

storybild

Image d’illustration. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les forces nord-coréennes ont abattu un Sud-Coréen travaillant dans la pêche qui, disparu du patrouilleur à bord duquel il naviguait, s’est retrouvé dans les eaux territoriales de Pyongyang, a annoncé jeudi le ministère de la Défense de Séoul, qualifiant cet acte de «scandaleux».

L’homme de 47 ans se trouvait à bord d’un navire qui naviguait à proximité de l’île frontalière occidentale de Yeonpyeong, a précisé le ministère, dans un communiqué. Après avoir analysé des renseignements, l’armée sud-coréenne a «confirmé» que le Nord avait «abattu un ressortissant sud-coréen trouvé dans les eaux territoriales de Corée du Nord et a incinéré son corps». «Nous mettons solennellement en garde la Corée du Nord sur le fait que toutes les responsabilités liées à cet incident lui incombent», a-t-elle ajouté.

Pandémie

Les raisons pour lesquelles ce fonctionnaire s’est retrouvé à l’eau ne sont pas encore claires. Des médias ont rapporté que ses chaussures avaient été retrouvées à bord du patrouilleur, ce qui laisserait à penser qu’il aurait ainsi voulu faire défection. En juillet, un transfuge nord-coréen qui avait fui vers le Sud il y a trois ans est retourné dans son pays en réussissant à franchir illégalement «la ligne de démarcation» qui fait office de frontière avec la Corée du Sud. Cela avait poussé les autorités nord-coréennes à décréter le confinement de la ville de Kaesong, située à la frontière, par crainte qu’il ne soit porteur du coronavirus.

Le commandant des forces américaines en Corée du Sud, Robert Abrams, a affirmé que les autorités nord-coréennes ont donné l’ordre d’abattre les personnes qui tenteraient d’entrer dans le pays depuis la Chine, afin d’empêcher une épidémie de coronavirus. Une «zone tampon» à la frontière a été créée, avec des soldats des forces spéciales prêts à tirer.

Jusqu’à présent, Pyongyang a affirmé ne pas avoir enregistré de cas de Covid-19 sur son territoire. La Corée du Nord a fermé ses frontières, fin janvier, au moment où l’épidémie explosait en Chine, et a imposé des restrictions drastiques à sa population, notamment un confinement strict à des milliers de personnes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • berg le 24.09.2020 15:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est tellement facile de s'en prendre à un pêcheur.

Les derniers commentaires

  • berg le 24.09.2020 15:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est tellement facile de s'en prendre à un pêcheur.