Sida

01 septembre 2011 16:07; Act: 01.09.2011 16:35 Print

Un progrès important pour stopper le virus

Deux équipes médicales des universités françaises de Strasbourg (est) et de Marseille (sud-est) ont découvert les propriétés d'une protéine qui empêchent la réplication du VIH.

Sur ce sujet
Une faute?

Le professeur Olivier Rohr et le docteur Christian Schwartz à Strasbourg, conjointement avec les professeurs Eric Chabrière et Didier Raoult à Marseille, ont mis en lumière les propriétés inhibitrices de la protéine humaine HBPB (Human Phosphate Binding Protein) sur la réplication du VIH.

«Les résultats obtenus in vitro montrent que cette protéine agit sur une voie encore non ciblée par les thérapies actuelles», soulignent les scientifiques dans un communiqué commun. Cette protéine était déjà connue, mais ses propriétés pour lutter contre le VIH viennent seulement d'être découvertes. Qui plus est, cette protéine est aussi efficace sur les souches classiques du VIH que sur les souches résistantes à l'antirétroviral AZT.

«Maintenant c'est une question de moyens»

«Ces travaux prometteurs ouvrent la voie à de nouvelles stratégies pour développer des traitements contre le VIH», ajoute l'équipe médicale qui «projette de poursuivre l'étude du mécanisme d'inhibition de cette protéine et de commencer prochainement les tests in vivo».

Toutefois, l'utilisation à grande échelle de cette protéine ne pourra pas se faire avant plusieurs années, le temps de mener à bien tous les tests, d'abord sur des animaux, puis sur des patients volontaires. «Maintenant c'est une question de moyens», a souligné le Pr Eric Chabrière. «Pour l'instant tous les voyants sont au vert, les premiers tests de toxicité n'ont pas montré d'effets secondaires, mais les tests sur les animaux sont très coûteux, et sur des sujets humains encore plus».

L'essentiel Online/(AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Zen le 01.09.2011 17:12 Report dénoncer ce commentaire

    eh oui ! les tests sont trop couteux .... le frein qui empêche à la médecine d'évoluer en temps et en heure. Dans la mesure ou cette découverte est vitale, ne peut on pas tout simplement débloquer les moyens dans l'immédiat pour ne pas créer de gêne à l'évolution de la science ? L'état a bien sauver des banques de cette manière ...

  • Peppe le 02.09.2011 07:06 Report dénoncer ce commentaire

    C super..... Il faut absolument débloquer l'argent afin de combattre enfin cette maladie..... Au lieu d'injecter de l'argent dans les banques ou bien dans l'euro, injecter plutot dans la recherche contre ces maladies mortelles........

  • Loxmafia le 01.09.2011 20:47 Report dénoncer ce commentaire

    des excuses bidon,il a des choses bien plus importantes que le fric!!!!!

Les derniers commentaires

  • Peppe le 02.09.2011 07:06 Report dénoncer ce commentaire

    C super..... Il faut absolument débloquer l'argent afin de combattre enfin cette maladie..... Au lieu d'injecter de l'argent dans les banques ou bien dans l'euro, injecter plutot dans la recherche contre ces maladies mortelles........

  • Loxmafia le 01.09.2011 20:47 Report dénoncer ce commentaire

    des excuses bidon,il a des choses bien plus importantes que le fric!!!!!

  • Zen le 01.09.2011 17:12 Report dénoncer ce commentaire

    eh oui ! les tests sont trop couteux .... le frein qui empêche à la médecine d'évoluer en temps et en heure. Dans la mesure ou cette découverte est vitale, ne peut on pas tout simplement débloquer les moyens dans l'immédiat pour ne pas créer de gêne à l'évolution de la science ? L'état a bien sauver des banques de cette manière ...

    • Crevette le 02.09.2011 08:02 Report dénoncer ce commentaire

      Je rejoint Zen sur ce point!