Au Chili

05 novembre 2019 07:22; Act: 05.11.2019 10:21 Print

Un séisme ressenti en pleine manifestation

Un séisme de magnitude 6 a frappé le centre du Chili lundi soir. Des manifestants ont pu le ressentir dans la capitale Santiago, provoquant des mouvements de panique.

storybild

Manifestation à Santiago le 4 novembre 2019.

Sur ce sujet
Une faute?

Un séisme de magnitude 6 a secoué lundi le centre du Chili. Il a été ressenti à Santiago, où des dizaines de milliers de manifestants antigouvernement étaient mobilisés.

Le tremblement de terre s'est produit à 18h53 (22h53 au Luxembourg) dans la région de Coquimbo, Valparaíso et la région métropolitaine qui inclue Santiago, selon le centre sismologique national (CSN).

L'institut américain de géophysique (USGS) a fait état d'une magnitude de 6 (6,3 selon le CSN). L'épicentre du séisme était situé à 8 km au sud-ouest de Illapel (nord du Chili), et à une profondeur de 65 km, a précisé le CSN.

Lors des secousses, des cris se sont élevés de la foule rassemblée en divers points de la capitale, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Pas d'alerte tsunami

«Aucun dommage, ni victime ou altération des services basiques ou des infrastructures» n'a été enregistré après le séisme, a annoncé le Bureau national des situations d'urgence (Onemi).

Le service d'hydrographie et d'océanographie de la Marine chilienne a exclu tout risque de tsunami sur les côtes chiliennes. Le Chili, situé sur la ceinture de feu du Pacifique, un alignement de volcans qui enserrent l'essentiel de cet océan, est l'une des zones à la plus forte activité sismique du monde.

Par ailleurs, le pays est actuellement en proie à une crise sociale inédite depuis 30 ans depuis l'annonce d'une hausse du ticket de métro, depuis annulée, le 18 octobre, qui a donné naissance à un mouvement de contestation nationale qui a fait 20 morts.

À Tonga aussi

À l'autre bout du Pacifique sud, un autre séisme de magnitude 6,6 s'est produit mardi au large des côtes de l'archipel des Tonga, dans l'océan Pacifique, selon des sources concordantes. Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée. L'archipel des Tonga, qui compte 107 000 habitants et 170 îles éparpillées sur quelques 700 kilomètres carrés, figure dans le top 20 des pays à risque pour les désastres naturels (cyclones, séismes etc.), selon l'ONU.

Situé à 2 000 kilomètres au nord-est de la Nouvelle Zélande et à 650 km à l'est de Fidji, il se trouve sur la «Ceinture de feu» du Pacifique, où les plaques continentales entrent fréquemment en collision, provoquant une importante activité sismique.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tibujon le 05.11.2019 07:41 Report dénoncer ce commentaire

    Manifestation de la colère divine?

  • Rock Feller le 05.11.2019 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la bourse qui s'effondre

Les derniers commentaires

  • Rock Feller le 05.11.2019 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la bourse qui s'effondre

  • Tibujon le 05.11.2019 07:41 Report dénoncer ce commentaire

    Manifestation de la colère divine?