Cirque en Russie

13 janvier 2021 12:06; Act: 13.01.2021 13:26 Print

Un singe et des chèvres affublés de symboles nazis

La justice russe a ouvert une enquête contre un cirque accusé d'avoir habillé un singe avec un uniforme nazi et deux chèvres avec des couvertures à croix gammées.

Sur ce sujet
Une faute?

La justice russe a ouvert une enquête contre un cirque de la région d'Oudmourtie (Oural) accusé d'avoir habillé un singe avec un uniforme nazi et deux chèvres avec des couvertures à croix gammées durant un spectacle de Noël. L'enquête a été ouverte après la diffusion sur les réseaux sociaux d'images montrant «des animaux habillés avec des couvertures portant des symboles nazis» durant un spectacle le 8 janvier, lendemain du Noël orthodoxe, selon le parquet local.

Le spectacle avait été organisé par la branche locale de l'Église orthodoxe et une vidéo diffusée par le cirque montre un prêtre, Roman Voskressenskikh, la décrire comme une «excursion historique à travers le Noël de différentes années». La branche de l'Église orthodoxe d'Ijevsk, la capitale oudmourte, a expliqué dans un communiqué que les symboles nazis étaient utilisés dans un épisode sur la défaite allemande près de Moscou en 1942, durant la Seconde Guerre mondiale.

«Rien de surprenant»

«Une caractéristique particulière de l'art du cirque est le divertissement et il n'y a rien de surprenant au fait que les images utilisées ont un sens ironique et parfois grotesque», s'est-elle justifiée. Le cirque a assuré dans un communiqué séparé que le spectacle n'avait pas enfreint la loi russe, qui a interdit pendant des années toute représentation des symboles nazis.

Un amendement adopté en février 2020 a toutefois assoupli cette règle, autorisant leur usage s'il n'est pas fait dans le but de promouvoir l'idéologie nazie, par exemple dans les documentaires et les livres d'histoire. Avant cet amendement, plusieurs personnes avaient été traduites en justice pour «extrémisme» ou «incitation à la haine» pour des blagues ou caricatures sur Internet comportant des symboles nazis.

(L'essentiel/afp)