Israël

22 février 2020 14:34; Act: 22.02.2020 14:36 Print

Un «terroriste» armé d'un couteau tué à Jérusalem

L'assaillant a été abattu ce samedi par des gardes-frontières alors qu'il s'approchait d'eux un couteau à la main.

storybild

Un groupe des forces israéliennes sur les lieux de l'attaque, ce samedi à Jérusalem.

Sur ce sujet
Une faute?

Les forces israéliennes ont tué samedi par balles un «terroriste» armé d'un couteau qui courait en direction de policiers dans la Vieille ville de Jérusalem, a indiqué la police. Aucune précision n'a été fournie dans l'immédiat sur l'identité de l'assaillant.

Le matin, «un terroriste s'est approché d'un groupe de gardes-frontières à la porte des Lions, armé d'un couteau et a couru vers eux», a indiqué la police dans un communiqué. Ils «lui ont enjoint de s'arrêter» mais il ne l'a pas fait et «ils lui ont tiré dessus», selon le texte.

Une passante a été blessée à la jambe par des éclats et a été hospitalisée, a ajouté la police.

Attaques à Jérusalem

Vendredi, la police a fait état d'une tentative d'attaque au couteau à Jérusalem, précisant que son auteur avait été arrêté mais sans donner de précisions sur son identité. Les médias israéliens ont rapporté qu'il s'agissait d'une Palestinienne de Jérusalem-Est, la partie palestinienne occupée par Israël.

Le 6 février, une attaque à la voiture-bélier a blessé 14 personnes, dont 12 soldats israéliens, à Jérusalem. L'armée a ensuite annoncé l'arrestation du suspect à la sortie de Jérusalem, près de Bethléem sans préciser son identité.

Plan de paix

Les violences des dernières semaines sont survenues dans le sillage de l'annonce le 28 janvier du projet américain pour un règlement du conflit israélo-palestinien auquel s'opposent vigoureusement les Palestiniens.

Le projet prévoit de faire de Jérusalem la capitale de l'Etat d'Israël, l'annexion de colonies juives en Cisjordanie occupée, en particulier dans la vallée du Jourdain, et la création d'un Etat palestinien démilitarisé sur ce qu'il resterait de la Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

(L'essentiel/afp)