Aux États-Unis

12 octobre 2018 07:27; Act: 12.10.2018 11:33 Print

Un tiers des Américains trop gros pour l'armée

Une part importante de jeunes Américains sont en situation d'obésité. Par conséquent, le Pentagone éprouve des difficultés pour recruter.

storybild

Le Pentagone a du mal à recruter, car les jeunes Américains sont trop gros.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Pentagone a du mal à recruter, car les jeunes Américains sont trop gros, et même lorsqu'ils parviennent à s'enrôler, ils sont de plus en plus nombreux à être en surpoids, ce qui affecte leur efficacité au combat. «Aujourd'hui, près d'un tiers des jeunes Américains sont trop gros pour servir dans les forces armées», a déclaré le général à la retraite, Samuel Ebbesen, en présentant cette semaine un nouveau rapport du groupe de réflexion Council for a strong America, sur le recrutement dans l'armée de terre.

«Il est essentiel pour notre sécurité nationale que ceux qui veulent servir le pays répondent aux critères d'admissibilité», a-t-il ajouté, en présentant ce rapport intitulé «En mauvaise santé et pas prêts» aux côtés du directeur du recrutement du Pentagone, le général Frank Muth. Selon des chiffres du Pentagone datant de 2015, 71% des Américains, âgés de 17 à 24 ans, ne sont pas qualifiés pour servir dans les forces armées pour des raisons de surpoids, de niveau d'éducation insuffisant, de passé criminel ou d'usage de stupéfiants. Et sur les jeunes désireux de s'enrôler, l'obésité en disqualifie près d'un tiers (31%).

«Très inquiet»

Résultat, pour la première fois depuis 2005, l'armée de Terre n'a pas enrôlé autant de jeunes recrues qu'elle l'aurait voulu cette année, alors que la carrière militaire revêt un certain prestige aux États-Unis. Le directeur du recrutement de l'armée de terre, le général Joe Galloway, a annoncé le mois dernier à la presse que sa force avait recruté en 2018, 6 500 personnes de moins qu'espéré. Le rapport note que l'obésité affecte aussi les soldats d'active: en 2015, 7,8% d'entre eux étaient considérés comme étant en surpoids, un chiffre en hausse de 73% par rapport à 2011. Chaque année, le ministère américain de la Défense consacre 1,5 milliard de dollars à des dépenses de santé liées à l'obésité des soldats et anciens soldats et leur famille. En outre, plus de 650 000 journées de travail sont perdues chaque année à cause de problèmes liés à l'obésité.

Ce document cite une étude du ministère de la Défense, menée entre janvier 2011 et juin 2016, qui montre que le nombre des évacuations médicales d'Irak et d'Afghanistan dues à des fractures de fatigue, des entorses graves et autres blessures dues à une mauvaise hygiène de vie, était supérieur de 72% à celui des évacuations pour blessures au combat. Le Pentagone a renforcé les critères physiques requis pour les soldats d'active et le ministre de la Défense, Jim Mattis, a menacé de renvoi ceux qui n'y répondent pas. «La plupart des problèmes de l'Amérique sont résolus au niveau local. Et c'est là que ce problème-là devra être résolu», déclarait le mois dernier M. Mattis, aux étudiants d'une école militaire de Virginie, en se disant «très inquiet». Certaines régions des États-Unis sont moins gravement affectées et «nos recruteurs le savent et ils se focalisent sur ces zones», ajoutait M. Mattis. Selon le rapport du Council for a strong America, l'obésité touche en effet davantage les États pauvres du sud que le riche nord-est.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Véloman le 12.10.2018 09:27 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je regarde dans les rues de la grande région, nous sommes en train d'emprunter le même chemin. Les gens préfères prendre des médicaments contre le mal de dos, contre le cholestérol, le diabète de type 2 que de se bouger...

  • IMC raisonnable le 12.10.2018 07:59 Report dénoncer ce commentaire

    La plupart des politiques américains sont mal placés pour demander aux jeunes de maigrir... ils sont souvent eux-même en surpoids ! Le président aussi devrait perdre quelques kilos !!

  • Sigg le 12.10.2018 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    L'armée des USA n'est plus ce qu'elle était! Dans le temps les jeunes obèses ont quand même été recrutés, puis des sergents, parfois sadiques, leur ont fait perdre le poids en un temps record.

Les derniers commentaires

  • Sigg le 12.10.2018 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    L'armée des USA n'est plus ce qu'elle était! Dans le temps les jeunes obèses ont quand même été recrutés, puis des sergents, parfois sadiques, leur ont fait perdre le poids en un temps record.

    • Le Belge. le 12.10.2018 17:34 Report dénoncer ce commentaire

      Bien vrai.La société à solutions de facilité.Trop gros, dehors...non: trop gros dedans et tu ressortiras en forme, avec peut-être une espoir de métier si tu n'en avait pas etc...voilà la façon a adopter. J'étais en surpoids, 3 mois à l'instruction, terminé avec brevet Cdo et bien heureux de l'avoir fait.Rien n'est impossible.Quand je vois ces jeunes qui glandent et ne foutent rien, sauf des misères, cela me fout les boules.

  • Luxo le 12.10.2018 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    Et au Luxembourg nous avons le même problème. Notre Police a revu à la baisse le niveau des épreuves sportive pour le recrutement. Et pendant ce temps on interdit en europe une publicité avec une jeune filles sportive avec un IMC de 18,8 qui est encore normal. Arrêter de normaliser le surpoids . A 20 ans un cm de graisse sur le ventre c'est être en bonne santé, mais plus avec 10 cm. +/- 65KG pour un homme de 1m75 c'est normal même si il est trés musclé. A 75 kg pour la même taille ce n'est plus de l'obésité mais de l'invalidité.

    • @Luxo le 12.10.2018 14:47 Report dénoncer ce commentaire

      Ne pouvez vous pas une seule fois rester dans le sujet? On parle de l'armée des USA et vous parlez du Luxembourg, de mannequin maigre, de cm et de kilos en Europe!

  • Albert le 12.10.2018 10:19 Report dénoncer ce commentaire

    Mais c'est une excellente nouvelle. Eux au moins n'iront pas en guerre!!!

  • Véloman le 12.10.2018 09:27 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je regarde dans les rues de la grande région, nous sommes en train d'emprunter le même chemin. Les gens préfères prendre des médicaments contre le mal de dos, contre le cholestérol, le diabète de type 2 que de se bouger...

    • Paul Gallois le 12.10.2018 13:34 Report dénoncer ce commentaire

      Le sport n'interesse les jeunes luxembourgeois que lorsqu'il est retransmis à la tv.

    • Le Belge le 12.10.2018 17:36 Report dénoncer ce commentaire

      @PG, bien envoyé.

  • IMC raisonnable le 12.10.2018 07:59 Report dénoncer ce commentaire

    La plupart des politiques américains sont mal placés pour demander aux jeunes de maigrir... ils sont souvent eux-même en surpoids ! Le président aussi devrait perdre quelques kilos !!

    • Donnie Dogood le 12.10.2018 13:36 Report dénoncer ce commentaire

      Sauf pour les présidents qui génèrent des espace à réalité fluctuante.