Au Japon

04 septembre 2018 07:24; Act: 04.09.2018 16:11 Print

Au moins six morts après le passage du typhon

Le plus violent typhon depuis 25 ans a frappé le Japon, mardi, faisant plusieurs victimes. Les transports et l'activité des entreprises sont perturbés.

Sur ce sujet

Un très puissant typhon, considéré comme le plus violent qui ait frappé directement le Japon depuis 25 ans, a accosté mardi à la mi-journée, perturbant largement les transports et l'activité des entreprises. Le cyclone Jebi, le 21e de la saison en Asie, a touché la préfecture de Tokushima (sud-ouest), sur l'île de Shikoku, a annoncé l'agence de météorologie. Il a fait au moins six morts, selon un premier bilan publié mardi soir peu avant 22h heure de Tokyo (peu avant 15h à Luxembourg).

Diaporama: Le Japon frappé par un typhon

La dépression (950 hectopascals) est accompagnée de vents très violents, pouvant atteindre en rafales près de 220 km/heure par endroits, dans un très large périmètre. Avec des vents de 160 à 190 km/heure dans la partie centrale, Jebi est classé dans la catégorie «très puissant», «le plus puissant depuis 1993», a précisé Ryuta Kurora, responsable de l'agence nationale de météorologie.

50 000 foyers privés d'électricité

Jebi voyage en outre plutôt rapidement, poursuivant sa course dans la direction nord-nord-est à 45 km/h. Il devrait traverser ensuite la partie ouest de l'île principale Honshu. Des pluies diluviennes sont également redoutées et les populations habitant des zones inondables ou susceptibles d'être victimes de coulées de boue doivent suivre les éventuelles consignes d'évacuation, ont insisté les autorités.

Le Premier ministre Shinzo Abe a annulé un déplacement dans l'ouest et convoqué une réunion de crise au cours de laquelle il a demandé aux populations de «prendre des dispositions pour se protéger». Des recommandations de rejoindre des refuges ont déjà été données à quelque 300 000 personnes. Au moins 50 000 foyers étaient par ailleurs privés d'électricité. Les compagnies aériennes ont, par précaution, renoncé à plus de 650 vols, et de nombreuses liaisons ferroviaires ont été suspendues.

(L'essentiel/afp)