Drame sur les routes

19 mars 2018 20:40; Act: 20.03.2018 12:50 Print

Un véhicule autonome lié à un accident mortel

Une voiture sans chauffeur menée par la firme Uber a suspendu son programme, suite à un accident ayant coûté la vie à une personne aux États-Unis.

storybild

Uber fait partie des entreprises qui développent des programmes liés aux véhicules autonomes. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Un véhicule autonome d'Uber a été impliqué dans un accident qui a coûté la vie à une piétonne, lundi, aux États-Unis, a indiqué l'entreprise, qui a décidé dans la foulée de suspendre son programme de circulation de voitures sans conducteur. L'accident s'est déroulé dans la ville de Tempe, près de Phoenix, en Arizona, où Uber fait rouler des voitures autonomes. Des tests menés aussi à Toronto (Canada), Pittsburgh ou encore San Francisco.

Selon Uber, «le véhicule était en mode autonome lors de la collision, avec un opérateur derrière le volant» lorsqu'il a heurté «une femme qui traversait en dehors des clous». Celle-ci a été transportée à l'hôpital où elle est décédée, a précisé Uber. «Nous collaborons pleinement avec les autorités locales dans leur enquête», a encore dit le service de réservation de voitures avec chauffeur (VTC), qui n'a pas donné davantage de détails.

Interrogations sur la sécurité

Uber fait partie des nombreuses entreprises qui travaillent sur la conduite autonome, vue comme l'avenir des transports. Elles se livrent une bataille acharnée, à coups de milliards de dollars. De nombreuses sociétés testent déjà des véhicules. General Motors a demandé récemment l'autorisation aux autorités américaines de tester une voiture sans volant ni pédales dans le cadre de son programme de développement d'un véhicule autonome qu'il veut mettre sur les routes en 2019.

Les défenseurs de la conduite autonome estiment que cette technologie peut diminuer le nombre d'accidents, précisément parce que les machines seraient plus fiables qu'un humain. Mais cet accident devrait venir renforcer les interrogations quant à la sécurité des voitures autonomes, d'autant que l'événement de lundi n'est pas le premier accident mortel impliquant un véhicule ayant des fonctions de ce type.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Moije le 20.03.2018 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @common sense. humain + humain sur la route non-plus apparemment. .. on est mal , on est vraiment mal chef

  • Silvio le 20.03.2018 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des accidents cela arrive tout le temps! Les piétons exagèrent aussi traversent la route sans même regarder comme si c’est les rois de la route!!! Traversent la route sans quitter le téléphone des yeux ou encore avec les écouteurs! Vous calcinez encore car vous avez faillit l’écraser il vous montre encore le doigt!!! Bref!!! Ça c’est un problème à résoudre!!!

  • aigorleo le 20.03.2018 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Et combien de pietons ont été tués par des voitures conduites par un humain?

Les derniers commentaires

  • Silvio le 20.03.2018 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des accidents cela arrive tout le temps! Les piétons exagèrent aussi traversent la route sans même regarder comme si c’est les rois de la route!!! Traversent la route sans quitter le téléphone des yeux ou encore avec les écouteurs! Vous calcinez encore car vous avez faillit l’écraser il vous montre encore le doigt!!! Bref!!! Ça c’est un problème à résoudre!!!

  • aigorleo le 20.03.2018 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Et combien de pietons ont été tués par des voitures conduites par un humain?

    • statistique le 20.03.2018 12:08 Report dénoncer ce commentaire

      dans 3/4 des cas, les piétons sont les responsables des accidents impliquants voitures et piétons.

  • lebonhommemasqué le 20.03.2018 09:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si faute il y a de la machine sens conducteur, a qui donner cette faute, a la mécanique/électronique, ou bien à l'humain qui a homologuer le produit sur le marché mondial? Toute la bureaucratie ne pense pas au conséquence du plus tard. Ce que l'on vois, ce n'est que le profit de l'instant et ce qui arrivera plus tard, ils c'en tape.

    • The glace le 20.03.2018 11:14 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'y a pas encore de voiture sans conducteur (ou appelé opérateur) sur la route. Mais le principe de responsabilité n'existera plus quand il n'y aura que des voitures autonomes. En effet la voiture ne fait pas d'infraction, donc 50/50 a chaque fois.

  • Moije le 20.03.2018 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @common sense. humain + humain sur la route non-plus apparemment. .. on est mal , on est vraiment mal chef

  • common sense le 19.03.2018 22:35 Report dénoncer ce commentaire

    I.A. et humain ensemble sur la route= accident inévitable et aucun logiciel saura intégrer ce facteur....mais j'ai pas fait Harvard pour savoir cela.

    • The glace le 20.03.2018 11:15 Report dénoncer ce commentaire

      Peu importe qui est sur la route, il y aura toujours des facteurs imprévisibles pouvant entraîner un accident. C'est aussi vrai pour les accidents domestiques, du travail, etc. L'important est de prendre le maximum de précaution tout en restant raisonnable.

    • Cinderel le 20.03.2018 11:16 Report dénoncer ce commentaire

      La piétonne a traversé en dehors du passage protégé sans regarder qui plus est... Dans tous les cas, conducteur humain ou pas, elle est fautive.